Partagez | 
 

 Un valet pas comme les autres *pv Merlin*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Un valet pas comme les autres *pv Merlin*   Mar 20 Déc - 22:23

    Un valet pas comme les autres








Arthur était dans la Grande Salle, assis sur le trône avec la couronne du Roi sur la tête. Celle-ci était plus lourde qu’il ne l’avait imaginé, mais elle était parfaitement à sa taille, et à sa place sur la tête d’Arthur. Il avait devant lui une foule de gens qui le fixait, sans prononcer un mot, sans bouger. Il reconnut ses plus fidèles compagnons et ses plus valeureux chevaliers –Lancelot, Perceval, Sir Léon, Gauvain, Elyan- ils étaient tous là, ainsi que Merlin, son fidèle et loyal valet. Il affichait d’ailleurs un étrange sourire, comme si aujourd’hui était le jour le plus heureux de sa vie. La pièce était décorée de fleurs, avec un long tapis rouge caché par les pieds des personnes présentes, la lumière du soleil était douce dans cette grande salle, et le parfum du lilas et de la rose envahissait tout la Grand Salle. Tout le monde était silencieux, on aurait pu entendre une mouche volé. La foule se scanda alors en deux pour laisser passer une jeune femme, le prince la reconnut immédiatement. C’était Guenièvre, sa belle Gwen, celle qui chérissait tant. Elle était habillé de la plus belle robe qu’elle n’avait jamais mise, ses cheveux était rassemblés en un chignon soigné et simple, elle n’avait qu’un seul collier qui était formé d’une chaine avec un anneau, Arthur avait l’impression de l’avoir déjà vu. Elle s’approcha de lui, fit une révérence, elle resta agenouillé devant Arthur. Celui-ci pris la couronne qui était disposé sur un coussin de velours rouge. Il la déposa délicatement sur la tête de Guenièvre, cette dernière se releva doucement et s’avança pour lui donner un baiser. C’est alors qu’Arthur entendit Merlin.

« Sir ? »
Que lui voulait-il, ce n’était pas le lieu, ni le moment pour le déranger. Il se tourna vers lui et lui lança un regard qui voulait en dire long. Si il le déranger encore une fois, il l’enverrait nettoyer les écuries de suite !
« Il est l’heure Sir. »

L’heure ? Quelle heure ? Il ne voulait pas quitter Guenièvre, pas à ce moment précis. C’est alors qu’il perçut un bruit de rideau que l’on tirait et un éclair lumineux l’aveugla. Il entendit Merlin s’agitait autour de lui, et quand ses yeux s’acclimatèrent de nouveau à la lumière, il découvrit qu’il était dans son lit, et qu’il avait un peu bavé sur son oreiller. Tout ça n’était qu’un rêve, un rêve qu’il aurait tant voulu qu’il soit réel. Il se souvint alors de sa situation, toujours Prince Héritier du trône, n’ayant pas dévoilé ses sentiments à Guenièvre car son père le renierait pour cela. Il ne voulait qu’une chose à présent, se rendormir pour essayer de retrouver ce rêve si agréable, si doux à ces yeux. Mais Merlin n’en entendait pas de cette oreille apparemment, il faisait autant de vacarme qu’un troupeau de vache ! Mais que faisait-il bon sang ! Arthur se leva avec peine et observa son valet qui n’arrêtait pas d’aller d’un bout à l’autre de la chambre. Que pouvait-il bien faire ? Et pourquoi n’avait-il pas encore préparé le petit déjeuner ? Arthur regarda la table vide de tout bon plat, et se dit que parfois, il aimerait bien avoir un autre domestique, un bien plus efficace que Merlin, qui sache au moins être discret et apporter le petit déjeuner le matin. Mais au fond de lui, il savait qu’il apprécier beaucoup Merlin, il le considéré comme un petit frère à protéger. Malgré tout, il ne saurait se passer de son valet, quoiqu’il en dise, même si ce dernier n’était pas le meilleur valet du château, et encore moins du royaume se dit Arthur.
« Merlin ! C’est quoi ce vacarme ? Et où est mon petit-déjeuner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un valet pas comme les autres *pv Merlin*   Jeu 12 Avr - 22:04

Comme chaque matin depuis que le Roi Uther avait accordé une situation dans la maison royale, Merlin du se lever à l’aurore. Du moins, c’est grâce à Gaius que notre cher sorcier pu se réveiller à temps. Cependant, les premiers rayons de soleil lui avait apporté un peu de réconfort et d’énergie. En effet, après avoir jeter un coup d’œil part la fenêtre, Merlin conclu qu’une belle journée s’annonçait. Même si Arthur le titillait aujourd’hui, le jeune homme n’allait pas perdre sa bonne humeur. Pourquoi ? Simplement grâce à cette journée qui attendait impatiemment. Celle où il aurait un peu de temps libre pour lui sans corvées royales ou d’homme de peine d’un médecin. Ces moments étaient rares et il a apprit à les savourer.

Après avoir englouti son misérable petit déjeuné, Merlin s’engouffra dans les longs corridors du château afin de réveiller le prince naïf de Camelot. Depuis le temps qu’il faisait de la magie sous son nez, Merlin n’en revenait toujours pas qu’Arthur ne l’avait pas démasqué. Heureusement pour lui ! Uther le ferait pendre s’il l’apprenait. Cependant, le jeune magicien espérait que le jour où Arthur reconnaitrait sa juste valeur allait approcher à grand pas.

Sans crier gare et après avoir croisé Guenièvre sur le chemin, Merlin s’introduit dans les appartements du Prince. Passant d’abord la tête puis le corps entier, il lâcha motivé :


« -Sir ? »

Pas de réponse. Du moins seul un léger grognement de la part du jeune homme. Le blondinet était toujours endormi et souriait bêtement dans son sommeil. Le valet grimaça et réitéra sa parole. Finalement, Arthur fini par se réveiller. Voyant son regard agressif, Merlin en conclut que ce n’était pas le moment de le réveiller. Pourtant, cet idiot ne pouvait pas se permettre d’être en retard pour l’adoubement des nouveaux chevaliers.

« -Il est l’heure Sir. »

Vu que Monsieur ne réagissait pas, Merlin tira d’un geste brusque les rideaux afin de laisser entrer le soleil dans la pièce tout en chantonnant et commença à ramasser les quelques vêtements sales qui trainait. Après quoi, il commença à sortir la tenue chevaleresque d’Arthur.

« Merlin ! C’est quoi ce vacarme ? Et où est mon petit-déjeuner ? »

Mains prises par les effectifs du blondinet, le jeune magicien se retourna vers la longue table installée dans la chambre et s’aperçu qu’il avait oublié de passer par la cuisine. D’habitude, il passait toujours par les cuisines avant de s’engouffrer dans les appartements du Prince. S’apercevant de son erreur, Merlin lâcha :

« -Heu… La cuisinière n’avait pas terminé de le préparer. Je pense qu’elle a fini maintenant. Je vais vous le chercher. »

Oui, le jeune magicien lui avait menti. Du moins, il faisait tout pour pas qu’Arthur ne dise quoique ce soit dès le matin même s’il en fallait beaucoup pour démoraliser le sorcier aujourd’hui. Merlin déposa alors ce qu’il tenait, se dirigea vers la porte, l’ouvrit et se retrouva nez à nez avec une servante tenant le petit déjeuné du Prince. Ce n’était d’autre qu’Ange. Merlin lui accorda un sourire de soulagement avant de la remercier à voix basse et prendre l’assiette.

« -Votre petit déjeuné, Arthur ! »

La journée et la chance semblait lui sourire aujourd’hui. Mais pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Un valet pas comme les autres *pv Merlin*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-