Partagez | 
 

 Conversations de comptoir - PV Astrithr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dhvorak
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 109
ARRIVÉE A CAMELOT : 06/09/2014
MÉTIER : Mercenaire

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
0/1000  (0/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Conversations de comptoir - PV Astrithr   Mer 22 Juil - 11:42


Cela faisait depuis un moment maintenant que les Sarmates avaient posé leurs bagages à Camelot. Un peu trop longtemps au goût de Dhvorak. La cité des Pendragon manquait clairement d'animation pour le mercenaire. Aussi avait-il décidé de traîner son acolyte dans une taverne du coup histoire de prendre un peu la température chez le peuple. Sans doute qu'au détour d'une conversation ils entendraient quelque chose d'intéressant qui ressemblait de près ou de loin à un contrat avec de l'or à la clé. Quoi que s'il s'agissait juste d'une bonne bagarre, le mercenaire ne dirait pas non.

Attablé dans un coin de la taverne, les yeux bleus de Dhvorak observaient. Paysans du coin, voyageurs, soldats. Il y avait un peu de tout par ici, certainement qu'il devait se dire des choses intéressantes. Une main sur sa chope d'hydromel, il venait de temps en temps effleurer sa barbe et ses lèvres avec cette boisson alcoolisée. Il observait son amie aussi, car elle détonait follement avec le décor environnant. Étrangement, elle avait parfois des airs de dame, alors qu'elle était une guerrière tout comme lui. Dans les couloirs de la citadelle elle avait des airs de reine, mais elle n'était jamais plus à sa place que sur un champ de bataille à la façon d'une déesse grecque. Le mercenaire aimait beaucoup à se moquer d'elle dans ces cas là. Mais n'était-ce pas ce que tous bons amis se devaient de faire? S'ils ne trouvaient rien d'intéressant à se mettre sous la dent, sans doute qu'ils partiraient à l'aventure des contrés pour ne pas se faire oublier à Camelot.

- Tu crois que les gens d'ici ont autre chose à nous proposer que de retrouver une vache perdu ? demanda le mercenaire tandis qu'il regardait deux paysans en grande conversation à propos de la pluie et du beau temps.

Dhvorak posa son regard électrique sur Astrithr, observant sa réaction et attendant sa réponse avec l'esquisse d'un sourire pendu aux coins des lèvres. Car après tout, on en leur avait jamais demandé aller retrouver une vache perdue, mais c'était ce qui risquait de leur arriver s'ils ne trouvaient pas bientôt quelque chose de mieux à faire que de traîner dans les pattes du roi et de celles de ses chevaliers. La place des mercenaires n'était pas à la cour d'un roi, encore moins lorsqu'il y avait tant de conflits aux quels participer sur cette île.


Revenir en haut Aller en bas
Astrithr
avatar
Joueuse

PARCHEMINS : 66
ARRIVÉE A CAMELOT : 06/09/2014
MÉTIER : Mercenaire

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
0/1000  (0/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Conversations de comptoir - PV Astrithr   Mer 22 Juil - 17:51



Combien de temps avaient-ils passés dans cette cité ? Trop de temps. Les jours ne se comptaient plus. C’était ennuyant. L’animation manquait dans cette Camelot, bien que les traitres ne manquent pas. Rien qu’au château, elle en comptait deux ou trois qui y étaient employés. Heureusement, Dhvorak avait eu la brillante idée de la traîner dans cette taverne fort peu sympathique pour respirer un air différent que celui du château. Ainsi étaient-ils assis là, dans leur coin, à boire de l’hydromel, comme si ça allait les amuser d’une quelconque façon. Certes, ça brisait leur nouvelle « routine » mais ce n’était pas comme s’ils étaient au cœur de l’action, comme dans le temps où ils combattaient dans l’armée romaine.

Assise bien calmement, Astrithr réfléchissait à ce qu’ils pourraient bien faire pour animer leur soirée. Regardant autour, elle ne voyait que des gens vides de vie qui avait l’impression de vivre les histoires les plus incroyables. L’un des hommes derrière elle, par exemple, racontait à son copain comment son fils avait disparu pendant quelques heures et comment il l’avait héroïquement retrouvé en train de jouer en dehors des murs de la cité. Quelle histoire palpitante…

Soupirant, Astrithr prit une nouvelle gorgée de son hydromel. Une grande gorgée. Déposant sa choppe immédiatement après, elle regarda son partenaire qui posa également son regard sur elle. Retrouver une vache perdue ? Avait-il réellement eut cette proposition de travail? « Si je dois retrouver une vache, je m’en servirai pour me faire un bon steak. » Elle soupira alors, repensant à cette soirée crêpe que le roi avait organisé en l'honneur de la princesse Anna. Quelle blague oui! « Sérieusement, je n’en sais rien. Si ça continue, je vais croire que sa Majesté le roi Arthur ne veut pas vraiment de nos services. » En prononçant le nom d’Arthur, un brin de sarcasme se fit entendre. Elle se lassait de cet endroit. Même faire peur à Jehan ne l’amusait plus. « J’ai entendu dire qu’il y avait une princesse picte et ses hommes ici, avant la mort d’Uther. Je comprends pourquoi ils sont partis. » C’était triste en y pensant bien. Avoir des pictes autour aurait été tout de même plus agréable qu’une bande de gens qui ne savent pas ce qu’est réellement de l’action. C’était un peu comme de se promener parmi des vieillards. La vie était si lente ici qu’elle avait l’impression que tout se passait au ralentit.




Revenir en haut Aller en bas
Dhvorak
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 109
ARRIVÉE A CAMELOT : 06/09/2014
MÉTIER : Mercenaire

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
0/1000  (0/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Conversations de comptoir - PV Astrithr   Mer 5 Aoû - 17:04


Dhvorak écoutait son acolyte. Il sourit lorsqu'elle lui répondit ce qu'elle allait faire avec une vache s'il fallait la retrouver. Il était vrai qu'un steak n'était pas de trop dans la gamelle. Mais malgré ce brin d'humour bien à elle, Astrithr partageait avec lui leur mécontentement à l'égard du roi actuel de Camelot. Il allait s'en dire qu'Arthur n'était pas un mauvais souverain. Mais il n'était pas non plus un chef de guerre exceptionnel. Il lui seyait encore les prudences d'enfants aux charismes des grands hommes. Ce qui avait pour effet de lasser les mercenaires sarmates. Sa sœur d'arme disait vrai, lui aussi avait entendu les rumeurs au sujet des pictes et d'une alliance qu'il avait passé du temps ou Uther était encore en vie. Le mercenaire aurait tellement aimé en voir de près, savoir à quoi ressemblait le peuple terrible qui avait mis en déroute plus d'une fois la légion romaine et avait englouti la IX ème il y avait des années de cela.

Tu crois qu'ils ont rompu leur alliance à la mort du roi ? J'ai entendu dire que c'est parce que la princesse ne voyait pas en Arthur un allié fiable pour leur peuple, disait-il. Il allait s'en dire que pour l'heure, Camelot n'avait pas encore fait de démonstration de force. Aussi le royaume ne pouvait inquiéter aucun autre sur toute l'île d'Albion. Surtout en sachant qu'ils n'avaient plus les calédoniens avec eux.
En tout cas c'est pas avec la Mercie qu'ils iront s'allier, on dit que Cenred à une peur bleu des hommes peints, ajoutait-il. Un sourire moqueur dessinait les lèvres de Dhvorak. S'imaginer les plus terribles guerriers saxons trembler face aux hommes du nord l'amusait terriblement, pourtant qu'il n'en laissait pas trop paraître. Seuls ses yeux bleus électriques laissaient à comprendre que tout cela le rendait joyeux. Tout le monde se moquaient des seigneurs, plus encore des seigneurs de guerre lorsqu'il était question d'évoquer leurs peurs.

Dhvorak se gratta la joue à cause de la barbe qui le chatouillait. Après quoi il attrapa sa choppe pour en boire un coup et poursuivre son observation des lieux. Il fallait reconnaître que passer du temps à la vie civile avait quelque chose d'assez réconfortant. Tous ses gens qui vaquaient à leurs occupations, parlant des prochaines récoltes. Cela donnait l'impression que rien ne pouvait venir troubler le court des choses. Pourtant, combien de fois les mercenaires n'avaient-ils pas assisté à une attaque foudroyante alors qu'ils étaient sur les routes à la recherche de nouveaux contrats ? Le monde des hommes étaient ainsi fait. Plein d'apparences instables qui ne demandaient qu'à être troublées par le bruit et le sang.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Conversations de comptoir - PV Astrithr   

Revenir en haut Aller en bas
 

Conversations de comptoir - PV Astrithr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le Comptoir d'Argent à Lune d'Argent
» Le Comptoir d'Argent de Lune d'Argent
» Le comptoir
» Derrière le comptoir .. Kevin et Jana
» [Délire] Les petites conversations de deux admins un peu bizarres (déconseillé à Gray)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: La Cité-