Partagez | 
 

 Ma chère soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Ma chère soeur   Mar 30 Déc - 16:24


© Yamashita sur épicode

Ma chère soeur                          
« Retrouvons-nous en ces bois. »



feat. Morgause


Leur point de rendez-vous était assimilé à la forêt sombre, à quelques kilomètres du royaume de Camelot, dans un coin tranquille et isolé. Il faisait déjà nuit, et toutes les lumières étaient éteintes. Un parterre de fleurs jonchait le sol que foulait Morgane d’un pas rapide et assuré. Elle avait à éviter quelques sentinelles patrouillant autour des murs sombres, sous l’ombre imposante du prestigieux château. Déjà la grande majorité des habitants s’était endormie, et le silence faisait place à l’agitation habituelle dans ce royaume vivant qu’était Camelot.

Morgane arrivait enfin au lieu donné, portant une longue robe noire à capuche pouvant, si besoin, dissimuler son visage qu’elle portait déjà. Un peu plus loin, une femme se tenait debout avec l’identique vêtement. Elle retira, de même que Morgane, sa capuche étroite, ce qui permit à la jeune femme d’apercevoir une longue chevelure blonde ondulante. Morgause. Enfin, elle l’avait revue. Sa demi-sœur qu’elle portait tant dans son cœur. Elle se précipita vers celle-ci pour l’étreindre chaleureusement, avant de se retirer pour lui offrir un convivial sourire.

C’était une des rares personnes en qui elle avait totalement confiance, et c’était aussi elle qui l’avait menée là où elle en était à ce jour précis. Se cacher pour pouvoir parler à sa demi-sœur exaspérait quelque peu Morgane.  Elle en avait déjà parlé à Morgause, mais que pouvaient-elles faire d’autre pendant que Camelot interdisait toujours toute forme de magie dans l’enceinte du royaume, qui comprenait son lieu d’habitation ? Une fois qu’elles auront détrôné Arthur pour prendre son trône, elles pourraient alors se voir librement, sans risquer d’être attrapées par des gardes voir punies de la peine de mort, et circuler dans le royaume aussi librement.

Morgane prit dans l’une de ses mains une bouclette de sa demi-sœur, et joua avec gentiment tout en la questionnant.

« -Alors, quelles sont les nouvelles ma très chère sœur ? »

Par cette question, elle voulait entendre de bonnes nouvelles. Elle se devait de trouver un plan assez malin pour ne pas être détourné par ce simple laquais, ce « Merlin », mais elle avait également envie de passer du temps avec sa sœur. Cependant, elle savait qu’elle devait être de retour chez elle avant l’aube, pour préserver leur discrétion habituelle.

Revenir en haut Aller en bas
Morgause La Fay
avatar
Administratrice

PARCHEMINS : 584
ARRIVÉE A CAMELOT : 02/07/2013
MÉTIER : Prêtresse de l'ancienne religion

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
15/1000  (15/1000)
Nature:
10/1000  (10/1000)

MessageSujet: Re: Ma chère soeur   Mar 24 Fév - 12:33


La vie était immuable, bien qu'imparfaite. Là était sans doute la résidence de sa beauté. Mais accablée par la tourmente d'une vengeance insatiable, Morgause était en rage de ne parvenir à atteindre son désir. Rage toutefois contenue puis qu'elle n'en laissait rien paraître d'autre qu'une assurance désarmante pour le pleutre et le preux. Bien des machinations avaient été mise en place pour déchoir le Roi de Camelot du trône qui revenait tout de droit à sa sœur Morgane. Hélas, Arthur semblait plus que jamais à l'abri des projets diaboliques des deux enchanteresses. Ainsi était-il temps de penser plus grand pour écraser un royaume parmi tant d'autres et marcher après sur la divine Albion. En son fort intérieur, la prêtresse se devait de murmurer ces plans à l'oreille de sa tendre demi-sœur. La décision fut prise de se retrouver enfin pour partager ensemble quelques paroles utiles afin d'avancer sans crainte dans ce péril politique et militaire. L'audace n'était en rien réservée aux hommes et le pouvoir encore moins.

A l'affût du moindre pas sur le sol humide de la forêt, Morgause narguait mère nature. Mais ce qu'elle narguait encore plus c'était Camelot et ses chevaliers qui ne pouvaient point deviner sa présence ici bas. Rustres qu'ils étaient, incapable d'ouvrir l’œil. Or pourquoi encore, avec pareil garde piteuse, les deux femmes ne parvenaient-elles à atteindre cette tête couronnée ? Capuchon couvrant l'échine, la blonde venimeuse se targuait d'être sous le nez d'Arthur. Le temps humide n'enlevait rien à ses idées sombres. P armi les arbres elle était semblable à un oiseau de mauvaise augure. Mais voilà qu'une nouvelle silhouette faisait son entrée en présence, se mouvant tel un serpent à la pupille fendue de noir. Ensemble, elles découvrirent leurs têtes nues rhabillées de chevelures sans pareille. D'une accolade tendre, la brune enlaçait la blonde avant de ne laisser de cette étreinte qu'un beau sourire. Morgane venait au nouvel alors que l'aînée cernait sans peine les trouble de la tourmente qui saisissait la plus jeune.
_ Les nouvelles… Albion se démène dans des luttes intestines. Camelot a plus d'ennemis que l'on peut penser, dit-elle avec l'esquisse d'un sourire aux coins des lèvres.
Morgause observait sa demi-sœur avec attention. Elle sentait l'agacement de sa cadette pour de moindre histoires. Au dessus de leurs têtes, la voûte végétale filtrait sans mal les lueurs solaires. Les oiseaux semblaient se taire pour ne point déranger l'entretien.
_ J'ai de nouveaux projets pour nous. Nous avons besoin d'alliés pour défaire Arthur et ses chiens. Nos plans précédents n'ont pas fonctionné parce que nous voyons trop petit. De nombreux royaumes vouent une grande haine au Roi, alors à nous de nous en servir pour couper la tête du dragon. Vois-tu ce que je veux dire ? Demanda la blonde en posant une main sur l'épaule de sa sœur afin de s'assurer d'avoir toute son attention.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Ma chère soeur   Dim 1 Mar - 15:40


© Yamashita sur épicode

Ma chère soeur                          
« Retrouvons-nous en ces bois. »



feat. Morgause


_ Les nouvelles… Albion se démène dans des luttes intestines. Camelot a plus d'ennemis que l'on peut penser dit-elle dans un sourire, entraînant celui de sa demi-sœur.

Il est vrai que l'Albion connaissait plusieurs tensions en ces moments, et Camelot avait quelques lointains ennemis dont il ne se rappelait même plus. Fatale erreur, d'ailleurs. Plusieurs peuples désiraient se venger du mal que leur avait infligé Uther, plus que son fils. Mais maintenant, c'était Arthur qui était au pouvoir et donc qui devait mener à bien ces guerres d'héritage.

Un silence planait sur les deux sœurs. Presque inhabituel, à vrai dire.

_ J'ai de nouveaux projets pour nous. Nous avons besoin d'alliés pour défaire Arthur et ses chiens. Nos plans précédents n'ont pas fonctionné parce que nous voyons trop petit. De nombreux royaumes vouent une grande haine au Roi, alors à nous de nous en servir pour couper la tête du dragon. Vois-tu ce que je veux dire ?

Morgane sourit. L'idée seule de pouvoir se venger d'Arthur l'enthousiasmait au plus haut point. Elle rêvait déjà de le voir ramper à ses pieds pour lui supplier de l'épargner, ce qu'elle n'avait pas l'intention de faire. Mais elle gardait cependant la tête sur les épaules. Elle savait qu'il fallait qu'elle reste patiente, et devait rester méfiante tout en concoctant de nouveaux plans pour déjouer l'intelligence de ce laquais, Merlin.

-Je vois très bien, oui. Tu penses à quel royaume en particulier ?



Revenir en haut Aller en bas
Morgause La Fay
avatar
Administratrice

PARCHEMINS : 584
ARRIVÉE A CAMELOT : 02/07/2013
MÉTIER : Prêtresse de l'ancienne religion

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
15/1000  (15/1000)
Nature:
10/1000  (10/1000)

MessageSujet: Re: Ma chère soeur   Lun 2 Mar - 12:36


_ Pas un royaume, des royaumes, objecta l'aînée en lui adressant un sourire amusé. Camelot a bien des ennemis que nous devons rallier à notre cause. Tant qu'à faire, nous ne saurions nous limiter à un seul royaume.
Morgause avait savamment réfléchit à cette affaire pour n'en rien laisser au hasard. Diable pourquoi prendre la plus petite part lorsque tout le gâteau succulent était à porté de main ? De l'infortune fallait-il encore pouvoir passer à l’opulente richesse du pouvoir. Incertitude lancinante faisant la sourde oreille, se faisait envahir par le désir sauvage de la vengeance sanglante.
_ Nous devons rallier à notre cause les royaumes de l'Est et du Nord. Cenred nous apportera certainement un grand soutien mais à lui seul il ne saurait défaire Camelot. Rallions le Kent, le Sussex, l'Essex et tous les autres. Peut-être même la Calédonie, je sais qu'ils ont quelques haines contre les Pendragon, murmura la prêtresse.
Sitôt elle fit volte fasse et exécuta quelques pas  en avant, passant une main sur son menton, se lançant aller à une profonde réflexion sur la politique actuelle qui régnait sur Albion. Les boucles blondes avaient fendu l'air avec désinvolture et arrogance. Morgause s'arrêta, tournant lentement la tête vers sa sœur. Ses yeux brillaient en joie car l'esprit malin était en grande marche.
_ Et les Cornouailles seront bientôt sous ta coupe, ajouta-t-elle. Mais avant ça, nous allons devoir partir pour la Mercie, Convaincre Cenred de se joindre à nous. Il nous demandera certainement quelque chose en échange mais j'en fais mon affaire. Ce sera un allié puissant qui nous fournira l'armée dont nous avons besoin.
De nouveau, elle fit quelques pas en direction de sa sœur. Morgause avait l'espoir qu'elle ne prenne pas ombrage de son plan tortueux. Mais elle avait confiance en l'intelligence de sa sœur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ma chère soeur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma chère soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Soeur Sourire
» Soeur de Sigmar
» peinture pas chère
» Auprès de ma soeur....[pv: Amy]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-