Partagez | 
 

 Pour l'amour d'une soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Pour l'amour d'une soeur   Dim 28 Déc - 16:24


© Yamashita sur épicode

Pour l'amour d'une soeur« Je t'en fait la promesse. »


feat. Jehan


La lueur du jour semblait s'éteindre peu à peu. Le noir s'installait, glissant doucement sur le soleil couchant d'un orange teinté. Une pointe de fraîcheur s'était installée sur la ville basse du royaume de Camelot. Morgane avait donné rendez-vous à un dénommé Jehan qu'elle avait croisée plus tôt. Elle avait apprit quelques bribes de son histoire qu'elle pourrait qualifier de touchante si elle n'avait pas enduré l'exacte même douleur. Il avait l'air volontaire, farouche et déterminé, armé du même désir de vengeance envers les Pendragon, ou tout du moins Uther, à ce qu'il lui semblait.

Morgane pourrait trouver un accord commun pour qu'il devienne l'un de ses plus loyaux espions. La prêtresse de l'ancienne religion avait appris qu'il avait quelqu'un de très cher à ses yeux qui pourrait être menacée. Une petite sœur. Et qu'est-ce qu'un grand frère sans parents ne pourrait pas donner pour sauver la dernière racine de sa famille ? Elle lui avait donc proposé un rendez-vous amical, le soir, dans la ville basse de Camelot, afin d’ériger une espèce de traité contre une protection de sa fragile petite sœur.

Pourquoi lui, allez-vous me dire ? Morgane aimait ce désir de vengeance, cette ardeur vive brûlant dans ses yeux autrefois criblés de larmes sincères. Elle aussi avait connu cette même peine. Ce sentiment de trahison, comme si quelqu’un avait arraché son cœur. Elle en voulait par-dessus tout à Uther, et son fils serait une moindre cible.

Une mince silhouette se glissa derrière Morgane. Surprise, elle dégaina son épée et la glissa le long de la jugulaire du nouvel arrivant. Elle l’abaissa en découvrant le visage du jeune Jehan.

« Je commençais à croire que vous ne viendriez jamais, Jehan. »



Dernière édition par Morgane La Fay le Dim 4 Jan - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jehan
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 92
ARRIVÉE A CAMELOT : 22/12/2014
MÉTIER : Cuisinier au chateau

Expérience
Combat:
3/1000  (3/1000)
Magie:
2/1000  (2/1000)
Nature:
2/1000  (2/1000)

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Lun 29 Déc - 16:28



Pour l'amour d'une soeur
ft. Morgane la Fay et Jehan Brichot  



Pour l'amour d'une soeur
Morgane la Fay & Jehan Brichot



La nuit tombait lentement, parsemant peu à peu le ciel d’étoiles et dessinant sur son passage les ombres informes des bâtiments et des quelques silhouettes encore présentes. La fraîcheur du soir aussi s’était levée et j’avais les joues et le bout des doigts glacés. J’accélérais le pas, parce que j’étais en retard, tout en songeant à cette femme qui m’avait interpellé plus tôt dans la journée. Je ne savais rien d’elle, seulement qu’elle ne faisait pas parti du royaume, ça se voyait dans son attitude. Par contre elle, de ce que j’avais pu comprendre, elle en savait déjà pas mal sur moi… comment, je l’ignorais, et je comptais bien d’ailleurs le savoir avant toute chose. Peu importe la raison de cette entrevue, je ne pouvais pas me permettre de parler à n’importe qui, surtout si cette personne savait des informations sur moi… J’aperçu enfin la jeune femme, dos tourné. Je la reconnu immédiatement. Avec ses épais cheveux bruns et sa robe de couleur sombre, elle était facilement reconnaissable. Elle fut visiblement surprise par mon arrivée : elle se retourna vivement et me menaça de son épée le long de mon cou. Un peu surpris moi-même par cet affront, je posais la main sur mon poignard. Mais lorsque la lueur de la lune éclaira mon visage, elle abaissa son arme aussitôt. Quel accueil… Cela prouvait au moins qu’elle n’était pas forcément la bienvenue ici et qu’elle se méfiait des habitants à l’intérieur de ses murs.

-« Je commençais à croire que vous ne viendriez jamais, Jehan. » Dit calmement la jeune femme.

Sa voix était des plus neutres, sans aucune hésitation. Elle avait l’air de savoir ce qu’elle voulait et paraissait sûr d’elle. Son visage m’était familier, mais je ne parvenais pas à mettre un nom dessus.

-« Je suis un peu en retard excusez-moi. Comment connaissez-vous mon nom ? Il ne me semble pourtant pas vous connaître… Mais il ne me semble pas que vous m’avez donné rendez-vous ici pour faire connaissance n’est-ce pas ? » Répondis-je en toute franchise, assez méfiant.

Si elle avait voulu faire connaissance avec moi, elle ne m’aurait pas donné rendez-vous à un endroit aussi reculé et à une heure aussi tardive… D’ailleurs, puisqu’elle savait déjà mon nom, c’est qu’elle me connaissait déjà, ce qui me rendait plus méfiant encore. Je me demandais qu’elle était la raison de ce rendez-vous, et comment en avait-elle appris, ne serait-ce qu’un peu, sur moi…


made by lizzou


Dernière édition par Jehan le Dim 4 Jan - 14:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Mar 30 Déc - 16:26





© Yamashita sur épicode

Pour l'amour d'une soeur« Je t'en fait la promesse. »


feat. Jehan


Morgane offrit un petit sourire amusé face à la méfiance bien justifiée de Jehan. Toujours avec ce même ton neutre, elle lui assura :

« -Je te connais de par une personne qui t’es chère, Jehan. Ta petite sœur, qui est bien moins méfiante que toi. »


Elle eût un instant d’hésitation, nostalgique sur quand la bien piètre relation qu’elle entretenait avec son cher frère, qui n’était autre que le digne fils de son père, Arthur Pendragon, puis elle ajouta :

« -Mais ne t’inquiète pas, personne ne lui fera de mal. Je sais qu’on peut être près à tout lorsque des vies nous sont chères… »

Morgane savait pertinemment que Jehan n’était en nul cas l’homme naïf qui serait prêt à tout croire. Elle devait se montrer plus que persuasive pour parvenir à ses fins, qui étaient de se servir de lui comme espion à la cour de Camelot. Son métier pourrait facilement le lui permettre. La prêtresse de l’ancienne religion aimait ce côté assuré et méfiant chez ce jeune homme, bien qu’habituellement elle n’y faisait pas attention.

Elle se demandait également comment le jeune homme pouvait avoir un souvenir de son visage. Peut-être l’avait-il croisée lorsqu’elle résidait encore à Camelot, pupille d’Uther Pendragon. Mais cela l’importait peu, à présent.

« -Je vais peut-être en venir au fait. J’ai apprit que ton père a été tué à cause des pouvoirs magiques qui coulaient dans ses veines, et par la décision d’Uther Pendragon, l’ancien roi de Camelot. Je le haïs tout autant que toi, Jehan. Je suis Morgane La Fay, ancienne pupille du roi Uther et considérée comme fugitive et traîtresse.»


Morgane baissa la tête avant d’esquisser un rictus effrayant, se rappelant de son départ de Camelot. Elle ne pouvait pas admettre que du sang Pendragon coulait dans ses veines. La magie y était bien mieux logée. Morgane n’est pas malfaisante de par sa nature, mais de par ce qu’elle a enduré pendant toutes ces années. D’abord trahie par son père biologique, ensuite mise en échec par un simple serviteur, puis enfermée sans aucune lumière ni compagnie pendant deux ans approximatifs.
Comme le jeune homme ne lui avait pas encore répondu, elle renchérit d’une question franche et directe pour lui rappeler soudainement ce pourquoi elle l’avait convié en ces ruelles si sombres, en une heure si tardive.

« -As-tu ce désir de vengeance envers les Pendragon, Jehan ? Souhaites-tu venger ton père ? »



Dernière édition par Morgane La Fay le Dim 4 Jan - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jehan
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 92
ARRIVÉE A CAMELOT : 22/12/2014
MÉTIER : Cuisinier au chateau

Expérience
Combat:
3/1000  (3/1000)
Magie:
2/1000  (2/1000)
Nature:
2/1000  (2/1000)

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Mer 31 Déc - 16:28



Pour l'amour d'une soeur
ft. Morgane la Fay et Jehan Brichot  



Pour l'amour d'une soeur
Morgane la Fay & Jehan Brichot



A mes paroles, la jeune femme eut un mince sourire, plus amusé qu’amical. Cette femme était des plus mystérieuses et languissante que j’avais pu rencontrer. Je commençais sérieusement à me demander la raison de cette entrevue, et si j’avais bien fait d’y venir.

-« Je te connais de par une personne qui t’es chère, Jehan. Ta petite sœur, qui est bien moins méfiante que toi. » Répondit-elle enfin, toujours aussi sereine.

Mais je n’aimais pas la façon dont elle parla de Léonore, ni même le fait qu’elle ait pût la rencontrer. Je serrais les points et la dévisageai sans aucune pudeur. J’avais tendance à être très possessif et protecteur avec ma jeune sœur, parce qu’elle était ce qu’il y avait de plus chère à mes yeux, et que je ne pourrais pas supporter de la perdre, elle aussi. Elle était tout ce qu’il me restait de ma famille et la seule en qui j’avais entièrement confiance. Elle était la seule capable de me résonner, notamment parce qu’elle savait lire à travers mes colères mes souffrances. Comme en cet instant même. Pourquoi cette femme avait parlé à ma sœur, que cherchait-elle en faisant ça ? Pourquoi ma sœur lui aurait-elle donné mon nom ? Qu’elle en aurait-été l’intérêt ? Je savais pertinemment que Léonore était bien moins méfiante que moi, voire pas du tout, ce que je lui reprochais d’ailleurs souvent mais elle n’aurait pas donné mon nom, surtout le miens, à n’importe qui… Qu’avait-elle fait, et que voulait-elle ? De plus, cette inconnue prenait son temps, et je commençais sérieusement à m’impatienter. Ce qui devait se remarquer sans aucun doute, parce que je n’étais pas le genre de personnes qui sait facilement masquer ses émotions.

-« Mais ne t’inquiète pas, personne ne lui fera de mal. Je sais qu’on peut être prêt à tout lorsque des vies nous sont chères… » Reprit finalement la jeune femme.

Mon sang se glaça dans mes veines, et cette fois, j’eus vraiment du mal à garder mon calme. Que cherchait-elle à faire ? Serait-elle en train de nous menacer ? Attendait-elle quelque chose de moi en échange de… sa vie sauve ? A quoi jouait-elle ? Je en marchandais pas sur des vies humaines, et encore moins sur celle de ma sœur… Pour qui se prenait-elle ? On avait détruit toute ma famille, et elle pensait pouvoir…

-« Je vais peut-être en venir au fait. J’ai appris que ton père a été tué à cause des pouvoirs magiques qui coulaient dans ses veines, et par la décision d’Uther Pendragon, l’ancien roi de Camelot. Je le haïs tout autant que toi, Jehan. Je suis Morgane La Fay, ancienne pupille du roi Uther et considérée comme fugitive et traîtresse.»

Ma colère tomba d’un coup. L’ancienne pupille du roi, comment ne l’avais-je pas reconnu ? Mais pourquoi était-elle désormais considérée comme fugitive et traîtresse ? Et pourquoi… Pourquoi me parlait-elle à présent de… la mort de mon père ? Mes poings se desserrèrent lentement tandis que je baissais les yeux. Cet être si cher à mes yeux, qui avait été ce que j’avais de plus précieux dans ma vie, celui qui m’avait tout appris et qui avait fait de moi ce que j’étais aujourd’hui. On me l’avait arraché, pour la seule justification qu’il était… un être magique. Et dans un même temps, parce que je savais bien qu’elle n’était pas morte de la fièvre mais du chagrin, on n’avait également tué ma mère. J’avais perdu les miens, parce qu’ils étaient magiques, alors dangereux. Pourquoi cette femme me parlait-elle de cela maintenant ? Qu’elle était la raison de ses paroles. Car j’étais sûr d’une chose maintenant, elle n’était pas celle que je croyais, et elle n’était pas venu pour me menacer. Mais pour quoi alors ? Pourquoi avait-elle voulu me rencontrer ? Il allait vraiment falloir qu’elle s’explique, c’était bien beau toutes ses belles paroles mais… Je relevais lentement la tête, tentant de contenir mes émotions, et entrouvrit la bouche. Mais elle ne me laissa pas le temps de parler qu’elle repris :

-« As-tu ce désir de vengeance envers les Pendragon, Jehan ? Souhaites-tu venger ton père ? » Son ton avait légèrement changé, il était plus impatient.

Je la dévisageai une nouvelle fois. Evidemment, j’étais assoiffé de vengeance… J’avais promis de me venger. Mais j’avais également promis à ma sœur que puisqu’Uther était mort, si son fils, le nouveau roi, s’avérait juste, je considèrerais que ma vengeance avait déjà été faite. Alors je ne sus quoi lui répondre. Ce dont j’étais sûr, c’est qu’elle voulait y trouver son compte. Voulait-elle elle aussi se venger des Pendragon ? Un mince sourire se dessina sur mon visage, tandis qu’une lueur malicieuse emplissait mes prunelles noisette. Sourire qui s’effaça aussitôt. Pourquoi voudrait-elle se venger des Pendragon ? Qu’avait-elle à leur reprocher ? Je n’accordai ma confiance à personne, et je ne savais rien d’elle…

-« J’ai promis me venger… Mais j’ai également une autre promesse. Je ne suis pas de ceux qui tuent sans réfléchir Morgane La Fay… J’ai certes beaucoup souffert et désire cette vengeance, mais l’auteur de cet injustice n’est plus. Et je n’accorde pas ma confiance aussi facilement… » Dis-je très lentement, en la fixant dans les yeux.

Je me tus quelques instants, le visage impassible, attendant une quelconque réaction.

-« Pourquoi me parlez de tout cela, qu’attendez-vous de cet soif de vengeance ? Il me semble avoir senti ce même désir dans vos paroles… Pourquoi ? » Terminais-je dans un sourire malicieux, que je n’adressais d’ailleurs pas vraiment à elle.



made by lizzou


Dernière édition par Jehan le Sam 3 Jan - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Mer 31 Déc - 20:36


© Yamashita sur épicode

Pour l'amour d'une soeur« Je t'en fait la promesse. »


feat. Jehan


L'effet de ces paroles avait été juste. La colère qui semblait animer le jeune homme s'était calmée, et il avait plutôt l'air indécis à présent. Il était certain que le jeune homme avait reconnue Morgane, il avait dû en effet l'apercevoir lorsqu'elle servait Camelot.

-« J’ai promis me venger… Mais j’ai également une autre promesse. Je ne suis pas de ceux qui tuent sans réfléchir Morgane La Fay… J’ai certes beaucoup souffert et désire cette vengeance, mais l’auteur de cet injustice n’est plus. Et je n’accorde pas ma confiance aussi facilement… »

Il avait l’air d’attendre une réaction de ma part.  En vain. J’avais appris pendant toutes ces années à laisser enfouies mes émotions, j’avais appris à les taire. La phrase qu’il allait décrocher allait plus me surprendre que je ne l’aurais pensé de sa part…

-« Pourquoi me parlez de tout cela, qu’attendez-vous de cet soif de vengeance ? Il me semble avoir senti ce même désir dans vos paroles… Pourquoi ? »

Dans le mille. Morgane baissa la tête, et les larmes montèrent aux yeux. Mais finalement, pourquoi exprimer tout ceci à un jeune homme que tu ne connais qu’à peine ? Pourquoi lui avait réussi à la toucher à ce point alors qu’il ne savait rien d’elle ? Où était passé la sorcière si sûre d’elle ? Finalement, elle se résigna à répondre à ce jeune homme un peu trop curieux, et elle lui dévoilerait ses intentions et son passé.

« -Je n’attends rien de cette soif de vengeance, juste un service. Oui j’ai ce même désir et sûrement amplifié, vois-tu. J’ai du sang avec cet Uther Pendragon, je suis sa fille biologique. Mais il m’a trahie à maintes reprises, et je suis également un être magique… S’il aurait appris que j’en étais un également, il n’aurait pas hésité une seule seconde pour me tuer, même s’il aurait su que j’étais sa très chère fille !... »

Morgane s’arrêta un instant, prenant sa respiration car elle pleurait légèrement maintenant. Elle devait se montrer forte. Elle reprit :

« -Cet homme-là n’a aucune compassion, il a tué de sang froid le père de ma meilleure amie et dame de compagnie a l’époque, et cela pour la même raison qu’il a tué ton père… Et c’est injuste ! J’ai essayé à maintes reprises de me venger, mais mes actes ont été dévoilés… Je me suis enfuie de Camelot, et je suis toujours en fuite à présent. J’ai été enfermé pendant deux ans dans un cachot, sans aucune lumière avec pour seul visage celui de mon ennemi ! Et pour quelle raison était-ce mon ennemi ? Il n’en avait aucune. Juste le simple fait que je sois un être magique ! » s’exclama-t-elle, hors d’elle.

Morgane s’arrêta un instant, baissa la tête et se mordit les lèvres. Son désir de vengeance allait-il être suffisant aux yeux du jeune homme ? Et il croyait qu’Arthur était un bon roi… Il interdisait aussi la magie, et quel imbécile pouvait-il être ! Son cher frère… Juste le simple fait de prononcer son nom offrait des frissons à la prêtresse de l’ancienne religion. Il n’avait peut-être pas calmée sa soif de vengeance, mais il s’apprêtait à faire la pire erreur de sa vie que de la garder emprisonnée en lui.
Ce jeune homme était évidemment bien trop curieux, mais elle espérait ne pas faire fausse route avec lui maintenant qu’elle lui avait dévoilé ce qu’elle comptait faire avec lui, et ce qu’elle était.  Elle devait peut-être lui présenter à son tour sa part du marché, ce pourquoi il serait à la fois heureux de lui servir d’espion à la cour de Camelot.

« -Je suis peut-être un peu trop franche, mais si tu acceptes de me servir d’espion de Camelot, et ce n’est pas une menace, je t’offrirais la protection permanente de ta petite sœur, avec mes meilleurs soldats car je refuserais de perdre un membre de ma famille de plus, et je pense que toi non plus, Jehan. Même si mon offre ne te paraît pas la plus sage, réfléchis-y. »

Morgane espérait donc secrètement que le jeune homme se joigne à elle, car elle ne doutait plus de sa fidélité à celui qu’il servirait, ni à ses compétences au combat, qu’elles jugeaient aptes pour la servir, et elle n’avait trouvé d’autre récompense que la protection de sa sœur parce que la prêtresse n’aimerait pour rien au monde perdre un membre de sa famille, et est sûre que Jehan également.

Revenir en haut Aller en bas
Jehan
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 92
ARRIVÉE A CAMELOT : 22/12/2014
MÉTIER : Cuisinier au chateau

Expérience
Combat:
3/1000  (3/1000)
Magie:
2/1000  (2/1000)
Nature:
2/1000  (2/1000)

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Dim 4 Jan - 15:47



Pour l'amour d'une soeur
ft. Morgane la Fay et Jehan Brichot  



Pour l'amour d'une soeur
Morgane la Fay & Jehan Brichot



Morgane mit quelques temps à me répondre, et je fus surpris, quoique plutôt fier, de constater qu’elle parût soudain bouleversée. Elle baissa les yeux, pour la première fois depuis le début de notre rencontre. Il n’était pas compliqué de comprendre qu’elle tentait de contenir ses émotions. Je n’avais pourtant rien dit de blessant si ? La froideur que j’avais eu jusque-là disparut, parce que la souffrance en elle que bizarrement, je ressentais, je la connaissais bien.

-« Je n’attends rien de cette soif de vengeance, juste un service. Oui j’ai ce même désir et sûrement amplifié, vois-tu. J’ai du sang avec cet Uther Pendragon, je suis sa fille biologique. Mais il m’a trahie à maintes reprises, et je suis également un être magique… S’il aurait appris que j’en étais un également, il n’aurait pas hésité une seule seconde pour me tuer, même s’il aurait su que j’étais sa très chère fille !... » Répondit-elle finalement, tandis que la colère se ressentait peu à peu dans sa voix.

Elle se tût quelques instants et reprit son souffle, aux bords des larmes. Et je respectais son silence, que je comprenais. Ce n’était à présent plus la même personne que j’avais précédemment rencontré qui se tenait devant moi. Elle avait levé le voile d’hostilité derrière lequel elle dissimulait sa souffrance. Lorsque j’appris qu’elle était un être magique, une part de méfiance s’effaça, mais pas entièrement.

-« Cet homme-là n’a aucune compassion, il a tué de sang-froid le père de ma meilleure amie et dame de compagnie à l’époque, et cela pour la même raison qu’il a tué ton père… Et c’est injuste ! J’ai essayé à maintes reprises de me venger, mais mes actes ont été dévoilés… Je me suis enfuie de Camelot, et je suis toujours en fuite à présent. J’ai été enfermé pendant deux ans dans un cachot, sans aucune lumière avec pour seul visage celui de mon ennemi ! Et pour quelle raison était-ce mon ennemi ? Il n’en avait aucune. Juste le simple fait que je sois un être magique ! » S’exclama-t-elle, hors d’elle.

Cette femme-là était rongée pour la rancune et la rage. Et si je l’étais aussi, j’avais tout de même encore la tête sur les épaules, et cela uniquement pour ma petite sœur. Peut-être n’avait-elle plus personne pour la tenir hors de l’eau… Je ne la craignais désormais plus, mais craignais ce qu’elle était devenue. Et je remerciais ma petite sœur de me donner la force de ne pas me laisser empoisonner par ma rancune. Morgane baissa la tête, et alors que j’allais lui répondre, elle reprit soudain plus calme :

-« Je suis peut-être un peu trop franche, mais si tu acceptes de me servir d’espion de Camelot, et ce n’est pas une menace, je t’offrirais la protection permanente de ta petite sœur, avec mes meilleurs soldats car je refuserais de perdre un membre de ma famille de plus, et je pense que toi non plus, Jehan. Même si mon offre ne te paraît pas la plus sage, réfléchis-y. »

Espion de Camelot ? N’étais-je pas déjà en quelque sorte espion du roi…  Je n’aimais pas tellement travailler pour les autres et encore moins… encore moins si cela impliquait Léonore. Mais sa protection, j’en avais plus que besoin… Je ne pouvais pas la protéger seul contre tous les dangers présents ici, je n’étais qu’un simple humain après tout. Me faire des alliés, qui pourraient nous protéger, nous étaient nécessaire. Mais pouvais-je lui faire confiance ? Certes, nous avions apparemment les mêmes intentions, mais cette rage…

-« Vous êtes rongé par la rancune et la rage Morgane La Fay. Moi aussi je l'ai été, mais c'est grâce à cette soeur, à laquelle vous voulez portez protection en échange de mon service, que je parviens à garder la tête hors de l'eau. Vous vous noyez dans vos rancunes... Et toute cette rage que vous portez en vous est mauvaise, croyez-moi.» Répondis-je calmement.

Je me tus quelques instants. Pourquoi lui disais-je tout cela? Que cela pouvait-il lui faire, il était désormais trop tard pour qu'elle s'en sépare, et il ne me semblait d'ailleurs pas qu'elle veulent sans séparer. Pourquoi tentais-je soudain de faire comprendre à cette femme soudain? Je m'égarais, d'autant plus qu'elle ne m'avait pas fait venir ici, et qu'elle ne souhaitait certainement rien d'autres qu'une réponse à sa demande. Tant de pensées se bousculaient dans ma tête que j'avais du mal à les exprimer. Je ne savais quoi répondre à sa demande.

-« Uther, celui qui nous a causés tant de souffrances, à tous, n'est plus. Son fils, je ne le connais pas. Mais je en tarderais pas à le connaître, je suis revenu ici pour cela... » Repris-je lentement.

J'hésitais. Ce qu'elle proposait de m'offrir en échange me serait bénéfique, mais si j'acceptais, je trahissais la même personne pour qui j'aurais accepté ce marché... Et comment être sûr qu'elle tiendrait la part de son marché?

-« Je ne sais quoi vous répondre Morgane. Votre proposition est forte intéréssante, mais elle trahirait ma parole. Je compte en effet moi-même évaluer ce nouveau roi, mais... Qu'attendez-vous de moi de ce service? Quel en serait votre intérêt? Et qu'est ce qui me prouve que je peux vous accorder ma confiance? »




made by lizzou




Dernière édition par Jehan le Mar 20 Jan - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Dim 4 Jan - 16:23


© Yamashita sur épicode

Pour l'amour d'une soeur                          
« Je t'en fait la promesse. »



feat. Jehan Brichot


-« Vous êtes rongé par la rancune et la rage Morgane La Fay. Moi aussi je l'ai été, mais c'est grâce à cette soeur, à laquelle vous voulez portez protection en échange de mon service, que je parviens à garder la tête hors de l'eau. Vous vous noyez dans vos rancunes... Et toute cette rage que vous portez en vous est mauvaise, croyez-moi.» Il répondit calmement.

Rongée par la rancune, l'amertume, la rage et la jalousie, oui. Mais elle gardait son ardent désir enfoui profondément en elle. Elle ne souhaitait pour rien au monde, d'ailleurs, se séparer de cette rage car cela lui permettrait d'abandonner ce pourquoi elle se bat, et tout ce qu'elle aura fait serai alors en vain. Ce pourquoi elle se battait, c'était pour tous ceux qu'elle avait perdu jusqu'à présent, pour tous ceux sur qui elle pouvait compter et qui étaient partis, et ça, peu de personnes bienveillantes le comprenaient.

Il avait l'air d'hésiter légèrement quant à la proposition de Morgane. Il mit un certain temps avant de reprendre :


-« Uther, celui qui nous a causés tant de souffrances, à tous, n'est plus. Son fils, je ne le connais pas. Mais je en tarderais pas à le connaître, je suis revenu ici pour cela... »


*Et tu comptes apprendre à le connaître, lui laisser une chance ?! Il est comme son père.* Morgane acquiesça lentement.

-Arthur interdit également la magie dans l'enceinte de Camelot, et il la méprise autant que son père. L'un de ses chevaliers pratique la magie, et sans nul doute il le tuerai s'il apprenait sa vraie nature. dit-elle calmement.

Peut-être était-il hésitant quant à l'accord que lui avait tendu la prêtresse de l'ancienne religion, celle-ci aurant eut les mêmes doutes qu'elle. Comment pouvait-elle lui prouver qu'il pouvait lui faire entièrement confiance, enfin au moins pour sa part du contrat ?


-« Je ne sais quoi vous répondre Morgane. Votre proposition est forte intéréssante, mais elle trahirait ma parole. Je compte en effet moi-même évaluer ce nouveau roi, mais... Qu'attendez-vous de moi de ce service? Quel en serait votre intérêt? Et qu'est ce qui me prouve que je peux vous accorder ma confiance? »

Trahir sa parole. Combien de fois Morgane l'avait déjà fait, même si maintenant, quoiqu'elle fasse des coups bas, était devenue une femme de parole ? Comment le lui expliquer à son tour ? Elle devait trouver les mots justes et convaincants.

-Que de questions, Jehan. Je n'attends rien de spécial de toi, juste m'expliquer ce qu'il se passe de nouveau à Camelot. Pourquoi, car je souhaite obtenir ma vengeance auprès d'Arthur, lui qui a usurpé ma vraie personne. Mon intêret n'en serait pas des moindre. Pour ce qui est une question de confiance, toi aussi tu pourrais me trahir si je fais de même.


Trop de personnes l'avait déjà trahie, même si la plupart de ses soldats étaient à présent fidèles, et elle ne leur rendait pas forcément bien. Elle savait que si elle ne respectait pas sa part du contrat, Jehan lui en voudrait et il avait tous les droits de la dénoncer également, quant à son emplacement, son lieu de rendez-vous, etc., et elle pouvait dire à Jehan qu'il ne fallait pas qu'il hésite si il devait vouer une confiance totale en elle.
Elle lui lança un regard interrogatif.



Revenir en haut Aller en bas
Jehan
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 92
ARRIVÉE A CAMELOT : 22/12/2014
MÉTIER : Cuisinier au chateau

Expérience
Combat:
3/1000  (3/1000)
Magie:
2/1000  (2/1000)
Nature:
2/1000  (2/1000)

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Mar 20 Jan - 15:51



Pour l'amour d'une soeur
ft. Morgane la Fay et Jehan Brichot  



Pour l'amour d'une soeur
Morgane la Fay & Jehan Brichot



Jehan regardait la sorcière d’un œil différent désormais. Il avait compris sa souffrance, et en cela, il était déjà moins méfiant. Mais la jeune femme ne parût nullement surprise de la constatation qu’il fît. Peut-être était-ce inutile après tout… Elle se contentait de m’écouter en silence. Plus je la regardais et plus j’avais l’impression qu’elle savait exactement ce qu’elle voulait, et ce qu’elle faisait, et que je pouvais avoir confiance.

-« Arthur interdit également la magie dans l'enceinte de Camelot, et il la méprise autant que son père. L'un de ses chevaliers pratique la magie, et sans nul doute il le tuerai s'il apprenait sa vraie nature. » Dit-elle calmement.

Ses paroles m’interpelèrent, mais elle disait peut-être seulement cela pour me ranger de son côté. Ainsi, tout comme Merlin, un chevalier pratiquait la magie dans l’enceinte du château… Je me demandais lequel ça pouvait bien être… Enfin, la question n’était pas là… étais-ce vrai ?  Comment pouvait-elle savoir comment Arthur réagirait, et comment pouvait-elle elle certaine qu’il méprisait la magie ? De ce que j’avais compris, elle ne le voyait plus, puisqu’elle ne vivait plus au château, et étais désormais fugitive… Je préférais vérifier tout cela de mes propres yeux. Je l’avais promis à Léonore, et c’était ce qui m’avait poussé ici, ce qui coulait dans mes veines, en quelque sorte ce qui irriguait ma soif de vengeance. Mais je réalisais que, m’avouer cela, prouvait qu’elle avait confiance en moi, et prête à tout pour me convaincre… D’une certaine façon, nous nous ressemblions ; nous étions tous les deux rongés par une même rancune, et une même détermination apparemment…

-« Que de questions, Jehan. Je n'attends rien de spécial de toi, juste m'expliquer ce qu'il se passe de nouveau à Camelot. Pourquoi, car je souhaite obtenir ma vengeance auprès d'Arthur, lui qui a usurpé ma vraie personne. Mon intérêt n'en serait pas des moindre. Pour ce qui est une question de confiance, toi aussi tu pourrais me trahir si je fais de même. » Me répondit-elle calmement, pesant ses mots.

Intéressant, elle décidait d’inverser les rôles, et d’ainsi nous mettre au même niveau… Décidément, nous nous ressemblions sur bien des points, et j’aimais sa façon de fonctionner. Il était vrai que je pourrais la trahir, lui donner de fausses informations, ne pas lui en fournir certaines, mais quel en serait l’intérêt ? D’ailleurs, cela me fit réaliser qu’elle non plus n’aurait pas vraiment d’intérêt à me trahir… Et elle offrait en plus la protection de Léonore. Après tout, que risquais-je en m’engageants ? J’allais de toute façon moi-même observer ce qui se passait au sein du château, et nous avions apparemment les mêmes intentions. Quand à trahir ma parole, ce n’était pas vraiment le cas, c’était toujours dans le même intérêt, en c’était aussi encore une fois pour elle que je le ferais. Après tout, il fallait savoir prendre des risques dans la vie, et sans pouvoir vraiment l’expliquer, je sentais que je pouvais lui faire confiance, pour sa proposition du moins.

-« Vous avez raison, mais je n’aurais aucun intérêt à cela, puisque nous avons les mêmes intentions… Soit, j’accepte votre marché Morgane, je vous informerais de ce que je pourrais observer au sein du château, en échange de la protection que vous offrirez à ma sœur. Mais cela dans l’unique but de vous informer, je ne veux rien faire contre le roi. Et je veux que cela reste entre nous, nuls autres n’a à en être informés. Sauf peut-être ma sœur, mais je l’informerais moi-même si j’en décide ainsi. » Répondis-je enfin, convaincu.

Je plantais mon regard dans le siens, et tendait ma main pour signer mon accord. Je pensais avoir pris la bonne décision, pour nous, et j’avais désormais confiance en elle, d’une part qu’elle était magique et d’autre part parce que nous étions semblables, elle et moi.





made by lizzou


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   Sam 24 Jan - 21:08


© Yamashita sur épicode

Pour l'amour d'une soeur                          
« Je t'en fait la promesse. »



feat. Jehan Brichot



-« Vous avez raison, mais je n’aurais aucun intérêt à cela, puisque nous avons les mêmes intentions… Soit, j’accepte votre marché Morgane, je vous informerais de ce que je pourrais observer au sein du château, en échange de la protection que vous offrirez à ma sœur. Mais cela dans l’unique but de vous informer, je ne veux rien faire contre le roi. Et je veux que cela reste entre nous, nuls autres n’a à en être informés. Sauf peut-être ma sœur, mais je l’informerais moi-même si j’en décide ainsi. »


Evidemment, Morgane laissait le choix à Jehan de prévenir ou non sa petite soeur, et elle n'allait nullement le faire d'elle-même. La sorcière n'avait rien prévu de comploter contre Arthur de la part du jeune homme, et n'avait pas envie de le pousser à tuer quelqu'un qu'il jugeait comme innocent, et ne s'en garda pas de lui dire.

"-Oui, libre à toi de lui dire ou non. Je ne te demanderais jamais de faire quoi que ce soit contre le roi, juste lui soutirer quelques informations. Merci pour tes futurs services, Jehan."


Elle prit la main qu'il tendait en gage de sa loyauté et elle de son respect. La confiance de la jeune femme ne pourrait pas lui être accordée tout de suite, mais elle le considérait maintenant comme un loyal et fidèle sujet et elle serait prête à sacrifier la plupart de ses hommes pour lui. Comme elle l'avait promis, elle envoya un pigeon sous les yeux de Jehan attestant de sa part du contrat ; la protection permanente de sa petite soeur. Elle était peut-être fourbe et rusée, mais c'était une femme d'honneur, qui tenait néanmoins ses promesses.

"-L'endroit est-il toujours approprié pour toi, ou souhaites-tu que je te montre notre quartier général, Jehan ? Tu fais partie des nôtres maintenant, et nous serons là pour toi tant que tu le seras pour nous. Nous veillerons aussi sur toi, même si de ton point de vue ta soeur est plus importante."

Contrairement aux apparences, Morgane prenait soin de ses sujets lorsqu'ils était honorables et loyaux à elle. Jehan avait du cran et de l'audace, ainsi qu'une volonté infaillible, et cela lui plaisait. Elle savait qu'elle pourrait avoir confiance sur lui.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une soeur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour l'amour d'une soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pour l'amour d'une blonde... [Pv Aaron]
» [1754] Pour l'amour de ma reine (Angel-Hypnos)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Souvenirs et amour fraternel [ ft. Mathis de Fontanges ]
» Pour l'amour du forum Haïti
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-