Partagez | 
 

 Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Dim 28 Déc - 15:09


© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?                          
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred



Morgane se rendait comme à sa toute nouvelle habitude au magasin d’herbes magiques le plus proche, non loin des remparts imposants du vaste royaume qu’est Camelot. Elle était vêtue comme habituellement ses alliés la voyaient, d’une longue robe noire à la capuche large. Elle pressait le pas, légèrement pressée à la suite d’un rendez-vous pour un énième complot contre le roi Arthur. En s’approchant dangereusement du château de Camelot, elle avait croisé quelques patrouilles qu’elle avait soit détournées soit attaquées sournoisement. Elle entrait maintenant dans la vaste allée surplombant le magasin de son étrange fournisseur ; allée parsemée de pierres jonchées de lierres s’enroulant autour d’arbres plus fins les uns que les autres. Admirant pensivement le paysage, la prêtresse de l’ancienne religion buta dans quelque chose. Ou quelqu’un. Elle s’accroupit en grommelant comme à son habitude jusqu’à enfin reconnaître le visage du jeune homme à ses pieds. Dans un souffle..



« -Mordred ?... »


Il était inconscient. Il ne l’entendrait pas. Morgane s’agenouilla auprès de lui, et souleva son bras pour l’enrouler autour de ses épaules, le relevant comme elle pouvait. Elle passerait à la boutique après. Elle exécuta finalement un détour, et rentra chez elle afin d’y allonger et de soigner convenablement Mordred. A son réveil, il serait pratiquement guéri par l’œuvre de la magie, et Morgane y tenait. Elle avait remis son rendez-vous à plus tard, Mordred étant jugé plus important..



Dernière édition par Morgane La Fay le Dim 4 Jan - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Dim 28 Déc - 15:38

Mordred était à Camelot depuis un bon moment déjà sous ordre de Morgause afin de mener à bien sa mission. Le jeune homme était chargé de trouver un sorcier qui devait se contenter d'enlever la douce Guenièvre sauf que le jeune druide avait vu ses plans volés en éclat à cause de Merlin qui l'avait suivi jusque ici. Le conflit avec le magicien n'aidait pas du tout Mordred. Merlin était bien trop méfiant vis-à vis de ses intentions et il avait bien raison. Toutefois, Merlin restait un obstacle pour que Mordred puisse atteindre Arthur. Un obstacle qu'il fallait bien vite éliminer. L'affrontement avait duré un bon moment le serviteur étant parvenu à ses fins avaient ensuite pris la fuite en direction du château laissant le jeune druide inconscient.

Ignorant le temps qu'il avait passé ainsi, le jeune homme avait repris connaissance peut après que Morgane l'eut retrouvé et soigner. Encore un peu sonné, le jeune homme observait les alentours avec méfiance. Vu sa situation précaire, il ne pouvait se permettre de faire confiance à qui que ce soit. Bien qu'il avait sa magie, Mordred n'en restait pas moins désarmés et donc paraissait ainsi vulnérable. Finalement, sa vision devint moins trouble, une silhouette près de lui avait pris soins de guérir ses blessures et ne lui voulait aucun mal. Une silhouette féminine. Celle de son amie Morgane. Cette dernière semblait inquiète. Le druide pouvait le sentir dans l'intonation de sa voix. Aussi, ne tarda t-il pas à vite apaiser ses craintes comme d'habitude :

-oui c'est bien moi. Morgane ??

Malgré le choc du matin ou de la veille, Mordred n'auvait su dire comment la jeune femme l'avait trouvé. Le jeune homme se redressa tant bien que mal du petit lit dans lequel son amie l'avait installé afin de le soigner. Des retrouvailles qui firent du bien au jeune homme. Lui qui se sentait si seul loin de Morgause. A Camelot il n'avait aucune autre personne à qui faire confiance. Sauf Morgane bien évidemment.



Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Dim 28 Déc - 16:05





© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred


-oui c'est bien moi. Morgane ??

Mordred tenta de se débattre, pour finalement que Morgane vienne et ne lui conseille de s'allonger et d'éviter tout mouvement, le temps que sa blessure ne cicatrise entièrement. Elle lui adressa un sourire complice, avant de lui proposer une boisson chaude pour le remettre sur pieds.

La prêtresse de l'ancienne religion, sous ses airs hautains et son ton haineux, était heureuse de retrouver Mordred, et elle ne pouvait nier les liens de sang qu'elle possède en commun avec ce jeune druide. Il est vrai qu'il avait bien grandi, mais là n'était pas le temps à épouser la nostalgie.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé pour que tu te retrouves dans cet état, Mordred ? »

*Sûrement une attaque de Saxons, ou encore un coup de ce pauvre serviteur sans défense.* Morgane espérait seulement que Camelot n'avait pas découvert la trahison de Mordred, mais, à en juger par son attitude calme, il n'en était point le cas. Sans attendre de réponse immédiate mais en restant à proximité du jeune druide, elle prépara une infusion à laquelle elle ajouta quelques plantes médicinales connues pour la cicatrisation des plaies, pour vérifier si Mordred avait entièrement confiance en elle.

Elle ne supporterait pas qu'il ne lui fasse pas confiance, car pendant bien des années son fils avait été la seule personne à qui elle s'était réellement confier et elle savait qu'elle pouvait également compter sur lui, et Mordred était bien plus qu'un allié et qu'un ami aux yeux de la prêtresse de l'ancienne religion.

Avant même d'attendre une fois de plus une réponse, une remarque quant à son attitude qui pourrait changer du tout au tout, Morgane décida de s'accroupir à côté du petit lit ménagé pour Mordred, et d'aller lui souffler à l'oreille :

« Heureusement que tu es encore parmi nous, Mordred. Tu m’as beaucoup manqué. »

Son visage inexpressif et ses yeux pétillants soulignaient néanmoins une certaine affection pour le jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Dim 4 Jan - 21:20

Mordred connaissais bien Morgane ainsi que sa sœur Morgause. Mais comment lui résumé l'histoire sans mettre son amie en colère sachant que ses plans avaient échoués et que Merlin se doutait désormais de ses intentions pour le moins douteuse. Le jeune Druide ce calma peut à peut. Prenant le temps de méditer en son font intérieur sur la situation délicate dans laquelle il ce tenait ? Pouvait-il retourner au château de la sorte après que le serviteur d'Arthur est déjoué ses plans. Avec sa tenue de chevalier Morgane pourrait croire à une éventuelle trahison et pourquoi pas le faire parler sous la torture ou une toute autre forme de magie qu'il ne connaissait pas. Aux yeux de Mordred, il était préférable de dire la vérité. Inutile de mentir même s'il était douer dans le domaine.  Les temps avaient changés Morgane le savait et il en était de même pour le jeune druide. Prenant appuis contre son oreiller, le jeune homme observait son amie de ses yeux bleu qui ne la lâchait pas d'un fil :

«  -  Je suis en mission pour Morgause » confia-t-il à la cadette de cette dernière. « - j'avais pour mission de trouver un sorcier du nom d'Angh 'mar qui devait enlever Guenièvre. Ainsi Arthur aurait du envoyé une bonne partie de ses troupes à sa recherche et aurait été affaibli. Sauf qu'en allant trouver Angh'mar, Merlin m'a suivit est ma attaquer . »

Le jeune homme passa une main sur sa nuque encore fragile. Les blessures légères qu'il avait reçu se refermait doucement. Toutefois il savait qu'il ne devait pas restait ici bien qu'il aurait aimer. Il lui fallait retrouver Merlin est l'empêcher de prévenir Arthur de ses intentions. Mordred appréçiait énormément la jeune femme. Est ceux depuis son enfance ignorant pourquoi mais un lien spécial les liés tout deux. Il lui faisait aveuglement confiance. Peut-être plus qu'a Arthur et à sa table ronde ainsi que ses idéaux. Pourtant il devait se méfier car la position dans laquelle il se trouvait été délicate. Les retrouvailles avec Morgane l'appaisait pourtant. Oubliant presque la galère dans laquelle il s'était mit tout seul :

«  - grâce à toi. Tu m'as beaucoup manquer aussi Morgane. »


Enfant il l'aurait certainement enlacée avec ardeur. Mais désormais Mordred était un homme fait. Il ne pouvait plus ce permettre une telle complicité avec sa meilleure amie. Pourtant les paroles qu'elle avait eut à son égard l'avait fait sourire et réconforter son cœur comme personne ne savait le faire hormis elle.



Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Sam 10 Jan - 15:56


© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?                          
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred


«  -  Je suis en mission pour Morgause » dit-il. « - j'avais pour mission de trouver un sorcier du nom d'Angh 'mar qui devait enlever Guenièvre. Ainsi Arthur aurait du envoyé une bonne partie de ses troupes à sa recherche et aurait été affaibli. Sauf qu'en allant trouver Angh'mar, Merlin m'a suivit est ma attaquer . »

Comment Merlin avait-il diable fait pour déjouer ce plan ? Il semblait si imprévisible. Ce fouineur avait désespérément une fâcheuse tendance à se mêler de ce qui ne le regardait pas, pour sûr. Il fallait une bonne fois pour toutes trouver un moyen d’éliminer ce serviteur qui mettait à chaque fois des bâtons dans les roues et parvenait de on-ne-sais quelle façon à déjouer les plans habiles de Morgane et ses alliés.

Morgane vit qu’il se touchait la nuque en grimaçant. Les blessures qu’il avait reçues devraient lui faire mal pendant quelques temps, mais la prêtresse les avait guéries partiellement de sorte à ce qu’elles cicatrisent rapidement. D’ici 2 jours, il ne sentira plus rien.

«  - grâce à toi. Tu m'as beaucoup manquer aussi Morgane. »



Morgane essaya de cacher son sourire tendre derrière un visage impassible, mais ne pût s’empêcher de dévoiler ses dents lorsque Mordred prononça ces paroles. Enfants, ils partageaient la même complicité que celle actuelle avec plus de tendresse ; c’était lorsque la jeune femme n’avait pas encore le cœur déchiré par Uther et toutes ces années de souffrance.

Mordred devrait peut-être bientôt partir pour se rendre à Camelot afin d’empêcher le serviteur de parvenir à ses fins en prévenant Arthur de son plan, mais Morgane avait envie que celui-ci reste un peu plus longtemps. Luxe qu’elle ne pouvait malheureusement pas s’offrir à l’heure actuelle.

Elle ne supporterait pas qu'on fasse du mal à celui-ci, car seul lui savait rallumer la flamme éteinte qui brûlait en elle. La flamme de l’amitié, de la compassion et de la confiance.

« Tu as faim, tu veux boire quelque chose ? »

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Mer 14 Jan - 16:49

Pour une fois depuis qu'il avait du quitter Morgause pour sa mission à Camelot, Modred se sentait parmi les siens. Malgré qu'il aurait très bien pu apprécier Arthur dans d'autre condition,  le jeune homme avait beaucoup de mal à dissimuler sa véritable nature aux yeux des autres compagnon de la table ronde.  Ce qui avait pour raison d'irriter le jeune Druide. Le seul qui connaissait son secret- Merlin- était désormais contre lui. Bien que tout deux ne c'était jamais très bien entendu. N'était-il pas tout deux identique sur certains points ? La magie par exemple ! Si Arthur apparentait que Merlin possédait de nombreux talents cela pourrait coûter cher au jeune magicien. Un plan que Mordred gardait précieusement afin d'éviter d'être à son tour soupçonner lors de son retour à Camelot. Le jeune druide était prêt à tout pour mener à bien sa mission.  Tuer il l'avait déjà fais. Cela ne l'effrayait plus comme autrefois. Comme quoi les événements marquant de son passé avait aussi atteint son âme.  Toutefois, en compagnie de Morgane il ce sentait beaucoup mieux que dans ce château froid et puant d'injustice envers les siens. Depuis trop longtemps il gardait cette rancune au fond de lui. Telle une bombe à retardement, Mordred attendrait le bon moment pour frapper.  Tout n'était que question de temps.

Pourtant dans la cabane de son amie, Mordred ce sentait tranquille. Certainement parce que la jeune femme avait toujours sut trouver les bons mots et l'apaiser quand il fallait. Le jeune druide remarqua qu'elle avait tout de même changer. Après tout, lui aussi non. Aussi préférait-il rester encore un peut auprès d'elle. Au diable Arthur et les autres. C'était même pas certain qu'ils aient remarqués sa disparition. Puis dans tout les cas Mordred leurs raconterait une histoire qui tiennent la route afin de rassurer ses compagnons si c'était le cas. Pour l'heure, il était simplement heureux de ce retrouver auprès de son amie.  Ils avaient beaucoup trop de choses à ce dire pour ce quitter ainsi.

«  un thé s'il te plait »


Morgane était l'une des rares personnes à qui Mordred ne savait rien refuser. Après tout la jeune femme l'avait sauver par le passé. Il lui en serait à jamais redevable. Un lien unique les liés tout deux. Chose que le jeune Druide avait du mal à expliquer. Le jeune homme s'assit sur la petite banquette avec difficultés. Têtu, il n'était pas du genre à rester aliter de la sorte même malade.  Tout en regardant faire son amie, Mordred ne pouvait s'empêcher de savoir ce qu'elle était devenu. Bien qu'a Camelot ont ne parlait presque que de la menace Morgane, Mordred lui, souhaitait connaître la version de son amie. Il n'était pas du genre influençable et préférait avant tout ce faire lui même sa propre opinion.

«  Cela va faire longtemps que nous nous sommes perdu de vue. Que deviens-tu ? »


La curiosités avait toujours été son point faible probablement. Cela lui avait causés du tord enfant. Son père serait peut-être toujours vivant à l'heure actuel. Chose qu'il ce reprochait encore aujourd'hui. Mais Mordred voulait toujours tout savoir. Peut-être cela le conduirait encore sur un mauvais chemin. Quoi qu'il en soit Mordred était prêt à entendre la version de son amie avec attention.



Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Sam 24 Jan - 20:55


© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?                          
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred


Morgane servit calmement le thé que son jeune ami avait demandé. Il s'assit péniblement sur la banquette, ses blessures le picotant sûrement. La prêtresse de l'ancienne religion en profita pour admirer la décoration de sa sinistre maison, toisant les moindres recoins de la pièce sombre, éclairée à l'aide d'une simple bougie.

«  Cela va faire longtemps que nous nous sommes perdu de vue. Que deviens-tu ? »

En effet, tout ce temps avait semblé une éternité. Les deux jeunes sorciers s'étaient un peu perdus de vue, entre leurs retrouvailles avec Morgause, les travaux qu'il enchaînaient pour elle, les missions de sauvetages ... Tout n'était devenu que des entrevues. Pourtant, Morgane avait toujours la même affection pour Mordred. Que lui dire de plus ? Il s'était passé beaucoup de choses, mais la jeune femme ne pourrait pas les conter.

"-Oh, rien de spécial. Plusieurs entrevues avec Morgause, entre deux complots. Sinon, aujourd'hui, j'ai recueilli quelqu'un qui m'est très cher... Et toi, du neuf ?"

Morgane attendait avec impatience la réponse du jeune druide. Son titre les empêchaient de se voir assez souvent, et lorsqu'ils se voyaient ce n'était qu'en présence de Morgause où ils parlaient d'affaires, de traîtrise et de complots. Ils n'avait pas le temps de parler à tête reposée.

La distance et le temps les avaient séparés, pourtant Morgane était plus qu'heureuse de revoir son ami. Des liens étroits les unissaient, même si elle n'en était pas forcément consciente. Attendant sa réponse, une autre question lui vint à l'esprit. Pourquoi Merlin l'avait-il attaqué ? Comment s'était-il retrouvé ainsi ? Pourquoi ce jeune laquais et comment avait-il découvert la trahison de Mordred ? Finalement, le sérieux se réinstallait dans son esprit.

Si Arthur apprennait que Mordred l'avait trahi, celui-ci ne ferait pas long feu dans son royaume, et ne resterait pas plus longtemps en vie. Il fallait qu'ils trouvent un plan, un moyen de faire garder le silence à Merlin. Elle ne tarda pas de lui poser toutes ces questions.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Mer 28 Jan - 19:28


Le soleil commençait à décliner lentement vers l'horizon. La bise nocturne commençait déjà à fraîchir le paysage entourant la cabane. Lui donnant une allure sombre qui convenait parfaitement à la situation actuelle.  Plonger dans ses pensées, Mordred écoutait toutefois son amie avec soins tandis qu'il chercher un plan pour les événements futur que son destin lui offrait. Visiblement la position de Morgane ne semblait pas des plus enviant elle aussi. Complot et trahisons, une routine dans laquelle ils baignaient tout deux. Bientôt cela ne serait plus qu'un mauvais souvenir et la magie régnerait pour de bon à Camelot. Enterrant enfin une bonne fois pour toute le règne d'Uther Pendragon à six pieds sous terre.  Buvant son thé afin de laisser son amie finir son récit, Mordred appréciait les douces odeurs de terre fraîche qui remontait à la nuit tomber tandis que la fraîcheur du dehors s'invitait dans la petite cabane de bois qui les abritaient.

«  Hormis ma récente nomination à la table ronde rien. » Prenant une gorgé brûlante de son thé, Mordred se rappelait son père. Serait-il fier de lui, où le verrait-il comme un traître envers les siens ?  Parfois cette question lui effleurait l'esprit vaguement et il doutait. Mais ce n'était qu'un petit doute enfantin auquel il ne fallait pas céder. Juste un mauvais moment qui disparaissait soudainement. «  Merlin ne parlera pas, Arthur accorde beaucoup trop d'importance à la table ronde. Après tout que vaux la parole d'un serviteur face à un chevalier ? » Un sourire narquois s'afficha fièrement sur son visage. Décidément Morgause l'avait bien former. Mordred avait bien plus qu'un tour dans son sac. Petit à petit la toile se resserrait autour d'Arthur. «  J'espère toutefois recroiser Morgause. J'ai une nouvelle de taille à lui apporter. La reine Anna doit repartir chez les siens car son frère William est décédé. J'imagine qu'Arthur préparera un banquer pour célébré son départ vers son Royaume. » De ce fait il espérait simplement ne pas irriter Morgane par son intégration à la table ronde et à son récent titre de chevalier. Mordred visait la stratégie plutôt que la gloire dont certains de ses acolytes se ventait chaque jours. Il n'avait pas besoin de cela puis de toute façon cette mentalité ne lui était pas propre. Mordred avait un destin tout autrement tracés.  Levant son regard vert vers celui de son amie, le jeune Druide ce demandait toutefois si sa réaction était la bonne sinon il camperait sans doute vers l'est ou il rejoindrait une amie chère à son cœur.



Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Sam 31 Jan - 14:44


© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?                          
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred


«  Hormis ma récente nomination à la table ronde rien. »  Il prit une gorgée de thé. Morgane avait été tenue au courant de sa nomination en tant que chevalier, effectivement. Cette décision l'avait surprise sur le coup, pensant à une trahison, mais Mordred continuait à la servir ainsi qu'à Morgause loyalement, ce pourquoi elle lui en était reconnaissante.

«  Merlin ne parlera pas, Arthur accorde beaucoup trop d'importance à la table ronde. Après tout que vaux la parole d'un serviteur face à un chevalier ? »

Morgane sourit face au sourire narquois du puissant druide. Décidement, il avait à peu près les mêmes pensées presque perverses et les idées tordues de la jeune femme. Ils étaient fait pour s'entendre et s'aider.
Le jeune druide renchérit, sans que Morgane ai à prononcer un seul mot :

«  J'espère toutefois recroiser Morgause. J'ai une nouvelle de taille à lui apporter. La reine Anna doit repartir chez les siens car son frère William est décédé. J'imagine qu'Arthur préparera un banquer pour célébré son départ vers son Royaume. »


"-Ca pourrait être un coup de chance pour nous, qu'en penses-tu ? Merci pour l'information, je vais bien évidemment m'y rendre mais, si toi aussi tu es présent et que tu décides d'y participer à ta façon, promets-moi de faire attention à toi."

Morgane lui sourit tendrement.



Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Sam 31 Jan - 22:49

La nouvelle du banquet avait réjouie visiblement Morgane qui comptait bien sur fêter cet événement de taille.  Mordred restait tout de même inquiet ne sachant que faire si Arthur démasquerait son ami. Probablement qu'il serait tirailler entre eux deux mais il savait très bien pour quel camps il prendrait partit. Depuis la nuit des temps ce choix coulait dans ses veines. Qu'importe les risque à venir, il ne laisserait pas Morgane ce faire prendre au main d'Arthur. Quitte à employer la force si les choses tourneraient mal. Ou alors, second choix, agir en douce et avec un plan qui tiennent la route. N'oubliant pas non plus cet idiot de serviteur.  Pensif, Mordred réfléchissait à un plan stratégique qui permettrait à Morgane d'entrée sans que les gardes postés aux entrées ne la reconnaissent et ne sonne ainsi l'alerte. Les yeux perdu dans le flou, il savait ce que toute deux attendaient de lui. Peut-être était-il plus sage d'attendre. Attendre, voilà une option qui ne plairait sans doute pas à son amie mais avec tout les alliés de Camelot ici présent ne valait mieux t-il pas jouer la carte de la prudence.

«  - Je pense surtout qu'il serait préférable d'attendre la fin du banquet. Que le château soit plus calme avant d'agir.  Arthur sera en présence de nombreux alliés et donc nos forces risquerait d'être peu nombreuse si nous agissons trop tôt. »

Mordred savait que Morgane n'était pas du genre patiente mais une attaque soudaine ne se résoudrait-elle pas à l'échec ? Le jeune Druide ne voulait en aucun cas voir le plans si précieux de son amie tomber à l'eau par une simple erreur d’inattention.  Non, il voulait que tout soit parfait. Après tout elle le méritait ce trône. Probablement plus que le Pendragon lui même. Toutefois les paroles de son amie le rassurèrent quelques peu :

« - Mon devoir envers Arthur sera d'y être malheureusement, même si j'aurai préféré rester ici en ta compagnie. Je déteste ce château. Mais soit sans crainte je serais prudent. »

Un léger sourire quelques peut inquiet s'afficha sur les lèvres de Mordred. Espérant à son tour rassurer son amie. Si Arthur découvrait sa trahison Mordred était conscient de la peine qu'il encourait mais son combat pour la magie lui donnait de la force. Il avait foi en Morgane et souhaitait par dessus tout être présent le jour ou elle siégerait fièrement sur le trône de Camelot en maîtresse absolue.



Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   Dim 1 Fév - 16:36


© Yamashita sur épicode

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?                          
« Les deux ne font qu'un. »



feat. Mordred


«  - Je pense surtout qu'il serait préférable d'attendre la fin du banquet. Que le château soit plus calme avant d'agir.  Arthur sera en présence de nombreux alliés et donc nos forces risquerait d'être peu nombreuse si nous agissons trop tôt. »


Il est vrai que, s'ils attaquaient trop franchement, ils avaient plus de risque de déployer leurs soldats et cela pourrait être imprudent. Morgane avait décidé d'écouter Mordred car ils offraient la plupart du temps des conseils avisés et sages, que la prêtresse de l'ancienne religion avait tout intérêt à suivre.

« - Mon devoir envers Arthur sera d'y être malheureusement, même si j'aurai préféré rester ici en ta compagnie. Je déteste ce château. Mais soit sans crainte je serais prudent. »

En effet, après sa soudaine nomination auprès de la table ronde, il faisait désormais partie de l'élite de Camelot, et même Arthur ne se douterait pas un instant de sa trahison, car Morgane connaissait l'estime que portait le roi pour ses chevaliers. Ils n'était pas que soldats, mais aussi amis du seigneur de Camelot.

-Je sais, Mordred. Ne t'en fais pas, je veillerai sur toi quoi qu'il arrive.

Mordred offrit un léger sourire, paraissait plutôt inquiet mais essayant de le montrer, à Morgane. Celle-ci ne tarda pas à le découvrir, et, pour le rassurer, lui offrit une étreinte. Elle avait évidemment peur pour son ami, à chaque instant. Mais elle savait qu'il était plutôt discret, et elle refusait de ne pas lui offrir de protection lors de ses combats. Elle essayait de trouver les meilleures armures, les meilleures armes pour qu'il puisse se défendre ou au moins prendre la fuite s'il prenait le risque d'être découvert par Arthur.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prendre soin d'un allié, ou d'un fils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» J'ai une grande collection de coquillages que je disperse sur les plages. L'avez-vous vue? [PV Idrid]
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Grand bal de rentrée
» INTRIGUE SEPT ⊱ Cey la fête !
» Il fallait prendre soin du monde. Il fallait prendre soin de nous. Il fallait faire un choix. (Elli)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-