Partagez | 
 

 Des retrouvailles désirées *pv*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Des retrouvailles désirées *pv*   Lun 12 Aoû - 21:47

Des retrouvailles désirées ♥





Morgane avait décidé de quitter la cour de Camelot aujourd'hui, elle ne supportait plus cette ambiance, elle ne voulait pas voir tous ces visages heureux de voir leur prince marié. Elle avait donc arnaché elle-même son cheval et avait filé droit vers la forêt au galop. Pour preuve que tout le monde se fichait pas mal de son sort, personne ne s'inquiéta de ne pas la voir apparaître au déjeuner. La jeune sorcière galopa ainsi pendant plusieurs minutes, sans diriger une seule fois son cheval, elle se fichait de sa destination finale, elle fuyait Camelot.
Lorsqu'elle s'arrêta enfin, se fut seulement pour essayer de savoir où elle se trouvait approximativement. Mais à première vue, elle n'en avait aucune idée. Tant pis! C'était ce qu'elle voulait après tout! La jeune femme mit pied à terre, et pris son cheval par les rênes, l'animal suivait sans difficulté, plutôt heureux que sa cavalière se soit décidée à lui faire arrêter le galop. Morgane marcha ainsi sur plusieurs centaines de mètres, puis s'arrêta net.


- Y'a quelqu'un?! Y'A QUELQU'UN?!

Elle tendit l'oreille, mais aucune réponse ne lui parvint. Cela était loin de l'effrayer, au contraire, c'était ce qu'elle voulait, être enfin seule, ne plus penser! La jeune femme attacha son destrier à une solide branche, et s'en éloigna. Ses pensées pouvaient vagabonder comme elles le souhaitaient, tout se mélangeait allègrement dans sa tête: Uther, Morgause, Merlin, et même cette Iris qui venait mettre son nez dans ses affaires.... Oui, tout se mélangeait, et finalement ça l'abandonnait. Quel bonheur de ne plus devoir faire la princesse parfaite, de ne pas apprendre des sorts en tous genres, de ne pas surveiller ce valet gênant, etc... Elle était libre! Ce sentiment elle le ressentait pour la première fois depuis de longs mois. Tout le monde lui en demandait trop! Elle ne pouvait plus faire semblait à la Cour, mais elle ne voulait pas trahir les plans de sa sœur non plus... C'était vraiment très compliqué comme situation en ce moment. Et puis ses pouvoirs qui ne bougeaient pas d'un poil....

Plus elle marchait, et plus ses soucis semblaient disparaitre. Une nouvelle magie?! non simplement le pouvoir naturel de l'air frais et de l'exercice physique! Tout ceci lui faisait un bien fou. Et lorsque Morgane en vint à ne plus penser à rien, elle leva les yeux au ciel, vers toute cette lumière éclatée qui passait entre les milliers de feuilles d'arbres qui lui servait de protection, comme si elle était tout à fait intouchable sous se bouclier de verdure. Intouchable des hommes, de la magie, mais surtout de ses pensées. L'esprit vidé, elle prit plusieurs bouffées d'air à pleins poumons.

La jeune revint enfin prêt de son cheval, qui n'avait pas bougé et broutait tranquillement sur la distance que lui permettait ses rênes. Elle le caressa, soulagée d'avoir enfin pu faire le point sur elle-même, et alors qu'elle s'apprêtait à le détacher, une silhouette se détacha de la verdure environnante. Les muscles de la sorcière se crispèrent, elle devait être prête à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles désirées *pv*   Mar 13 Aoû - 23:12





Des retrouvailles désirées.
Morgane and Mordred


Un vent légé s'élever dans les airs faisant frémir tout ce qui ce trouvait aux alentours. Les feuilles venaient parfois joncher sur le sol lorsque ses dernières avaient trop froid. Une odeur de terre venait alors ce mêler à cette douce symphonie qu'offrait la nature en cette douce matinée. C'était le calme absolue puis,  au loin le chant d'un rosignol annonçant que l'aube était là. Pour un bon moment. Depuis un temps, le jeune Mordred avait élu domicile avec d'autres ici dans la fôret. Cacher à l'abris d'Uther et de ses sbires. Le jeune druide pouvait profiter pleinement de ses talents. Même s'il avait beau vivre en tribue le petit garçon ce sentait seul. Dès son plus jeune âge il avait accepté sa différence en avait fait une force aussi. Mais il avait déjà vu beaucoup trop de chose néfaste. Son cœur n'était plus le même qu'autrefois pur comme la plupart des jeunes enfants de son âge. Hors le siens semblait s'obscurcir au fur et à mesure que le temps passait. Puis il y avait cet envie de vengeance qui le rongeait de l'intérieur. Cela il n'en parlait à personne. A vrais dire Mordred ne faisait pas facilement confiance. Sauf peut-être à sa seule est véritable amie qui ne l'avait jamais déçu : Dame Morgane.

Il était donc tôt quand Mordred ce levait pour sortir de la tante. Prit un petit déjeuner en hâte puis s'était rendu dans la fôret afin de trouver quelques herbes aux propriétés magiques à rapporter pour une jeune femme malade. Cette quête avait alors conduit le petit garçon bien loin du campement. Cette plante poussait uniquement près des falaises. Alors qu'il arrivait à destination, Mordred enttendit des claquements de sabot à même le sol. Méfiant, il ralentit le pas avant de ce fondre dans le décors. Il restait là un bon moment afin d'avoir une meilleur vue sur ce qui l'attendait s'il continuait d'avantage sa marche. Après tout il ne voulait pas retourner croupir dans une des cellules de Camelot. Il en avait eut sa dose. Aussi restait-il discret accroupit à observer la masse qui ce déplacer timidement. De la ou il était le jeune Druide pouvait déjà aperçevoir l'animal qui broutait paisiblement l'herbe de la clairière. Curieux, Mordred s'avançait rempant afin d'être le plus discret possible. Puis une vibration psychique vint ce connecter à lui alors qu'il n'avait absolument rien demander. Visiblement la personne qui était présente n'étais pas qu'un simple mortel. Le petit garçon redressait la tête ne voyant rien d'autre qu'un bout du chemin il s'approchait encore quand brusquement  une voix féminine retentit brisant le silence des bois : « - Y'a quelqu'un... »

A cet instant, Mordred reconnue la voix de Dame Morgane. Sa seule est véritable amie qui l'avait tant aider par le passé. Que faisait-elle loins du château ? Le petit garçon savait que le peu de fois ou la jeune femme c'était aventurer en fôret c'était lorsqu'elle ce sentait opressée et appeurée. Aujourd'hui sa devait être le cas. Aussi ce décida t-il à la rejoindre. Il analysa les alentours ne remarquant aucune présence hostile il ouvrit doucement sa pensée à celle de son amie avant de murmurer son prénom par la pensée : «  Morgane » il avait déjà procédé a cette expérience par le passé. Morgane serait le reconnaître. Enfin au bout d'un temps Mordred sortit de la lisière de la fôret pour venir la rejoindre et ce jeter dans ses bras comme à son habitude : «  Morgane ça faisait longtemps. » Il ce recula un instant sentant qu'elle tremblait puis remarqua que son amie était vraiment pâle : «  Vous n'avez pas l'air bien. Alons nous reposer dans un endroit plus confortable » Le petit garçon inquiet par l'état de santée de son amie attendit tout de même sa réponse. Après tout n'était-elle pas la pupille du Roi Uther. Autant faire comme selon ses souhaits.

made by pandora.




Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Des retrouvailles désirées *pv*   Sam 17 Aoû - 21:31

La silhouette continuait à se rapprocher de la sorcière sans prononcer un mot. Morgane décida donc d'essayer d'attendre le poignard qui se trouvait accrocher à la selle de son cheval. Pourquoi avait-elle voulu venir réfléchir seule et aussi loin dans la forêt. Alors qu'elle sentit enfin sous ses doigts le pommeau rassurant de l'arme, une petite voix s'éleva. Aussitôt la jeune femme identifia la silhouette jusqu'ici redoutée: Mordred! Le jeune druide était son ami depuis qu'il avait trouvé refuge dans ses appartements.

Comme à son habitude il se précipita dans ses bras, la sorcière l'accueillit avec un large sourire qui en disait long sur le lien qui les unissait. Ils n'avaient que très rarement l'occasion de se rencontrer, et Morgane se demandait souvent ce qu'il faisait et où il pouvait être. C'était très rassurant de le savoir là, avec elle. La jeune femme se sentait un peu responsable de lui, surtout depuis qu'elle lui avait sauvé la vie en bravant les interdits d'Uther et d'Arthur.


- Comment vas-tu depuis tout ce temps?

Le jeune garçon semblait être inquiet pour elle, pourtant elle avait seulement froid. La forêt était toujours particulièrement humide à cette époque de l'année, et puis il était très tôt dans la journée, tous les éléments étaient réunis pour que la température soit extrêmement basse. Morgane rassura donc son jeune ami, il n'avait vraiment pas à s'inquiéter pour elle, surtout que maintenant son esprit était plus apaisé qu'avant sa promenade matinale.

- Que fais-tu ici? Tu ne t'es pas perdu au moins...

Morgane avait toujours été très prévenante avec le petit druide, presque maternelle, oui le terme n'est pas exagéré; elle avait eu peur pour lui quand il avait été enfermé à Camelot, et elle ne pouvait s’empêcher d'être toujours un peu inquiète pour son état de santé ou autre quand elle le voyait. Bien sûr, la joie de le retrouver atténuait largement toutes ces petites craintes.

La sorcière proposa qu'ils fassent la route ensemble jusqu'à son campement, elle repartirait ensuite tranquillement au château seule. Cette balade leur permettrait de discuter un assez long moment, et si l'un ou l'autre était fatigué, ils pourraient toujours monter sur le cheval qu'elle avait apporter avec elle. Morgane détacha le dit animal et ils purent prendre la route tranquillement. La jeune femme sentait l'enfant très prévenant auprès d'elle, pourtant il était très jeune pour avoir cette attitude. Elle pensa que c'était certainement dû à leur passé commun et continua la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
avatar
Joueur

PARCHEMINS : 387
ARRIVÉE A CAMELOT : 24/07/2013
MÉTIER : Bras droit de Morgane.

Expérience
Combat:
10/1000  (10/1000)
Magie:
10/1000  (10/1000)
Nature:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles désirées *pv*   Mer 28 Aoû - 0:30





Des retrouvailles désirées.
Morgane and Mordred


Depuis la mort de son père, Mordred se sentait seul. Même si avec le temps, il avait trouver une nouvelle famille parmis d'autre Druide, jamais il n'effacerait de sa mémoire le  jour ou Uther Pendragon avait condamné son père. C'était son père qui lui avait aprit tout ce qu'il s'avait . Du haut de ses douzes années,  le jeune druide savait qu'il ne fallait avoir confiance en personne.  Mais une fois après avoir reconnue Dame Morgane, les choses semblaient devenir beaucoup plus légère pour lui. Mordred était alors venu courir dans les bras de son amie comme a son habitude. Car après tout il lui devait une fière chandelle. Morgane avait beau avoir été élevé par Uther Pendragon mais la demoiselle n'avait en aucun cas aucun point en commun avec le souverain. Mordred appréçiait cela. Enssemble ils pouvaient parler de tout notament des craintes de Morgane a propos de la magie. Car en effet si Uther découvrait le secret de cette dernière, il était certains qu'il la condamnerait même si c'était sa chère pupille. Sa haine envers la magie était trop grande pour lui ouvrir les yeux sur la valeure même d'une personne.

Mais aujourd'hui Mordred ne voulait pas parler du Roi. Non. Il voulait avant tout que son amie passe un moment agréable afin que ses idées soit beaucoup plus sereine que d'ordinaire alors tout en s'écartant de ses bras après un long moment d'affection le petit garçon adressa à son amie un sourire avant de lui répondre : «  - je me porte bien est vous ? » L'air frais provenant de la petite rivière non loin de là, raffraichissait les alentours rendant ainsi le sol boueux peu fréquentable pour une dame du rang de Morgane. Pourtant la sorcière semblait etre en harmonie avec le décors tout droit fait pour elle.  Mais, Mordred savait qu'ils étaient trop à découvert et que des gardes auraient très bien pu suivre la pupille du Roi après tout . Ou alors était-ce là l'habitude qu'il avait de devoir ce cacher mais en tout cas il observait les alentours tel un animal traquer par un puissant gibier. Toutefois, les paroles de Morgane eurent don de l'apaiser a son tour : «  - Je ne suis pas perdu ne vous en faite pas. Est vous qu'est ce qui vous emmène dans de tels endroit rien de grâve j'espère ? ... » Il sourit puis ajouta afin de répondre aux questions de son amie d'un ton détacher : «  - j'avais besoin de plante pour une amie gravement malade hors celles ci ne pousse que parmis les fallaises. »

Visiblement Mordred fut heureux de voir que rien avait changer. Morgane était toujours la jeune femme qui l'avait receuillit à Camelot dans ses appartements alors qu'il était blessé. A ce moment là elle avait risquer sa vie pour lui et ça le jeune Druide lui en serait à jamais reconnaissant. Voyant que cette dernière tremblait à cause de l'humidité, le petit garçon conduisit la sorcière jusqu'au campement. Là il l'invita a s'assoir près du feux puis dit : «  - nous serons beaucoup mieux ici. Sa me fait plaisir de vous revoir. » A peine avoir eu dit ses paroles que le visage du petit garçon s'illuminait de bonheur. Avec Dame Morgane il ne se sentait pas seul et certainement que si Uther n'aurait jamais gouverner a Camelot le petit garçon serait resté avec elle. Mais le temps de la rêverie n'a pas de place chez les Druides et ceux Mordred le savait. Aussi chassait-il cette idée stupide des qu'elle venait carresser ses douces pensées. Il avait juste hâte d'une chose que son amie ce confie a lui afin de l'aider a y voir plus clair sur de nombreux point qui lui paraissait sombre.

made by pandora.




Mordred
Une goutte de pluie vient de s'écraser sur mon front et elle m'a fait l'effet d'une larme tombant du ciel. Est ce que les nuages et les cieux pleurent sur moi, vraiment? Est ce que je suis réellement seul dans ce monde gris et triste? Est-il possible que Dieu lui-même pleure pour moi?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des retrouvailles désirées *pv*   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles désirées *pv*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-