Partagez | 
 

 Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Mar 22 Nov - 19:02



C'était la fête au château de Camelot. Comme quelques fois dans l'année, Le Roi Uther recevait des visiteurs d'un royaume lointain qui souhaitaient être hébergés pendant quelques jours, et venant lui même d'une famille royale, le Roi ne pouvait tout bonnement pas le leur refuser. S'en suivait toujours un grand banquet en l'honneur des invités du royaume. Comme à chaque fois, ce soir, tout les serviteurs du royaume de Camelot mettaient la main à la pâte afin de faire de cette grande fête une réussite, et Gwen ne faisait certes pas exception. Après avoir aidée Dame Morgane à se préparer pour la fête, elle s'était immédiatement dirigée aux cuisines afin de donner un coup de main à la préparation du grand banquet. Les longues tables seraient couvertes de divers aliments. Des fruits, des viandes diverses, des fromages, du vin, bref tout ce que les villageois de Camelot n'avaient pas les moyens de s'offrir réellement.

Une fois la nourriture fin prête, la jeune fille décida qu'il était temps de faire acte de présence auprès de sa maîtresse. Celle-ci n'était pas une réelle fan de telles festivités et aurait fort probablement besoin d'elle pour lui tenir compagnie. À vrai dire, ce genre d'événement ne faisait pas plus envie à Guenièvre. Voir ces invités plus grossiers les uns que les autres la traiter comme si elle n'était absolument rien ne lui faisait pas envie le moins du monde. Cependant, elle savait d'or et déjà que c'était son devoir de le faire. Attrapant un plateau à contre-coeur afin de le porter dans la grande salle, elle se dirigea vers son devoir.

Ce soir-là, Gwen s'était simplement vêtue de sa robe mauve habituelle, ses chevaux blonds bouclés tombant sur ses épaules. Certes, elle devait paraître bien terne à-côté de ces princesses et de ces dames de la cour, mais elle n'y pouvait rien. S'approchant de la table du banquet, elle y déposa le plateau de viande avant d'enfin décider de retrouver Dame Morgane. Elle vit au loin des serviteurs de sa connaissance qui venaient d'un royaume voisin et qu'elle n'avait pas vu depuis quelques années déjà. Voulant être aimable, elle les salua rapidement, continuant à avancer sans trop regarder où elle allait. C'est alors qu'elle percuta légèrement quelqu'un. S'attendant déjà à des représailles d'un prince ou d'une princesse invité au château, elle décida de reprendre les choses en main immédiatement.

-Ohh, pardon... lança-t-elle simplement avant de même regarder de qui il s'agissait.

C'est alors qu'elle se rendit compte qu'il s'agissait du Prince Arthur. Aussitôt, son coeur accéléra, battant à un rythme irrégulier. Bien sûr, elle s'attendait à le voir là. Le contraire l'aurait bien étonné étant donné qu'il était l'héritier du trône. Cependant, elle ne s'attendait à ce qu'ils tombent face à face ce soir. Vu la foulée de personnes importantes, elle s'était dit qu'il serait très probablement trop occupé avec l'une d'elles pour qu'ils aie le temps de se dire un mot. Mais maintenant, il était là, juste en-face d'elle, et elle ne pouvait que sentir le rose lui monter aux joues.

-Pardonnez-moi Sire. Je ne vous avais pas vu.

Elle esquissa un très léger sourire timide, essayant de calmer le rythme des battements de son coeur dans sa poitrine. Elle savait que ce qu'elle ressentait était totalement ridicule. Comment pourrait-il réellement se passer quelque chose entre eux ?? Essayant de chasser cette idée de son esprit, elle esquissa un nouveau sourire aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Mer 23 Nov - 21:44

Arthur n’en pouvait plus, encore une cérémonie de prévue ce mois-ci. Entre les entrainements, les cérémonies, les affaires politiques, et le "taquinage" de Merlin, il ne savait plus où donner de la tête, et il était surtout fatigué. Mais il ne pouvait rater une cérémonie pour quelque prétexte qu’il soit, car il était le prince héritier et avait donc des devoirs et des obligations. Et puis ce n’est pas comme si cela était une corvée, après tout pendant ces repas il ne faisait que manger, boire et s’amuser.
Arthur commença à se préparer, sans Merlin évidemment, car celui était quelque part, il ne savait où, peut-être était-il encore à la taverne. Il enfila donc une chemise en lin rouge, avec un pantalon marron et sa veste rouge, il ne pouvait se permettre de paraître mal habillé. Il s’observa un instant dans le miroir et une pensée immergea soudain dans son esprit. Qu’allait penser Guenièvre de sa tenue ? Et allait pouvoir lui adresser quelques mots durant le repas ?
A ces pensées il ne put s’empêcher de rougir, et c’est à cet instant précis que Merlin décida de faire son apparition. Gêné Arthur se tournis vers la fenêtre, feignant de regarder la cour du château.


"- Que faisais-tu Merlin ? J’ai dû m’habiller tout seul !"
"-Au moins une chose que vous savez faire sans moi."
- Dit Merlin en plaisantant.
"-Je sais aussi botté l’arrière-train des serviteurs qui ont une langue trop pendu !"
"- Il serait peut-être temps d’aller au repas, Sir."


Arthur entra dans la grande salle discrètement, il ne voulait pas avoir à serrer trop de main et à devoir parler politique avec les princes d’autres royaumes. Fouillant du regard la salle dans l’espoir d’apercevoir Guenièvre, il marcha distraitement. C’est alors que quelqu’un le heurta. Il s’aperçut bien vite que la personne qui l’avait heurté était Guenièvre. Son cœur commença à s’emballer, ainsi que son esprit. Lui qui l’a cherché du regard, voilà qu’il tombe sur elle ! Il fallait à tout prix qu’il dise quelque chose.

"-Oh Gwen…"
La jeune femme s’excusa de l’avoir bousculé.
"-Ce n’est rien, cela arrive à tout le monde."
Elle lui lança un sourire timide, ce qui a eu don de faire rougir (un peu) Arthur. Voyant que Guenièvre ne disait plus un mot, et que lui ne savait pas quoi dire, les deux jeunes gens décidèrent de se séparer. Et puis, que dirait les invités, ou pire le Roi, si ils voyaient les sourires que Arthur et Guenièvre s’échangeaient.

Arthur rejoignit sa place, en ne quittant pas des yeux la jeune femme qui se diriger vers la sortie. Il ne tenait plus en place, l’idée de ne pas la voir pendant toute la soirée le tourmenté, il n’allait pas pouvoir rester ici longtemps. La jeune femme disparu de sa vue, elle revint quelque instant plus tard avec Morgane.
Arthur était entrain de parler avec un prince d’un autre royaume, de politique bien évidemment. Le prince voulait faire un traité concernant leurs deux royaumes pour un sujet qu’Arthur ne retint pas. Il était trop absorbé dans ses pensées. Quand il vit Gwen, il décida de prendre son courage à deux mains et d’aller lui parler. Après tout il affronter des ennemies tous les jours, ce n’est pas Guenièvre qui allait le manger !
Il s’approcha donc de la jeune femme :


"-Pourrais-je te parler un instant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Mer 23 Nov - 22:48

Un peu gênée ?? C'était peu dire en fait. Gwen ne s'était pas attendue à être aussi mal à l'aise ce soir. Elle avait espérée recevoir quelques insultes de la part des invités souvent mécontents du service des serviteurs du royaume, passer quelques tempos avec Dame Morgane à qui elle ne voulait pas fausser compagnie, et enfin quitter ce banquet où elle ne se sentait pas du tout à sa place. Mais à présent qu'elle avait croisée Arthur, elle n'avait plus aucune envie de partir. Sa compagnie lui était très agréable, mais en même temps la mettait un peu mal à l'aise. Que songeraient les invités de la soirée, et pire encore le Roi, s'ils les voyaient ensemble ?? La jeune servante n'avait aucune envie de créer des embêtements au cours de cette soirée. Aussi, ils finirent par se séparer afin de sauver les apparences.

Suite à ce léger épisode, Guenièvre avait légèrement oubliée ce qu'elle comptait faire en se dirigeant ainsi à l'aveuglette. C'est alors qu'elle se souvint de Morgane. La jeune femme devait bien être descendue de ses appartements depuis le temps !! Pourtant, la jeune brune eue beau la chercher un peu partout dans la salle, elle ne la trouva pas. Elle ne pouvait être qu'à l'étage encore. Se dirigeant vers la sortie afin de rejoindre sa maîtresse, Gwen jeta un dernier regard en direction de la grande table. Arthur était en discussion - ou du moins il faisait semblant de l'être - avec un jeune Prince en visite au royaume. Elle ignorait le sujet de la discussion, mais le Prince de Camelot semblait ennuyé.

En se dirigeant vers le grand escalier, elle finit par tomber nez à nez avec Morgane. La jeune Dame s'excusa de son retard, lui expliquant qu'elle avait eue un léger imprévu. Gwen en ignorait la nature mais ne posa pas plus de questions. Dame Morgane avait bien droit à un petit moment de répit. Lorsqu'on y réfléchissait bien, faire partie de la famille royale n'était pas de tout repos. Il leur fallait assister à ce genre d'événement tout en ayant l'air fier et cultivé. Son rôle de servante ne la comblait pas toujours énormément, mais Guenièvre savait tout de même avouer qu'elle avait la chance de pouvoir rester elle-même. Du moins, la plupart du temps...

Elle suivit sa Dame pendant un petit moment. En tant que pupille du Roi, Morgane se devait de saluer les invités présents au château. Cela faisait partie de ses devoirs. Bien entendu, elle ne mit pas longtemps avant d'être accaparée par un jeune Prince qui semblait la trouver intéressante. De toute façon, pour quel homme ne l'aurait-elle pas été ?? Morgane avait toujours été très jolie et elle savait comment s'en servir. En s'excusant auprès d'elle, Gwen lui demanda la permission de lui fausser compagnie pendant un petit moment. Peut-être qu'un petit coup de main au cuisine serait le bienvenu ?? Elle se dirigeait vers la porte, s'apprêtant à sortir, au moment où le Prince Arthur l'intercepta. De nouveau, le rythme du coeur le la jeune fille s'accéléra. Elle jeta un coup d'oeil aux alentours. Personne ne semblait se rendre compte qu'ils étaient en compagnie l'un de l'autre, tout le monde étant beaucoup trop occupés pour y porter attention. Arthur prit alors la parole, lui demandant s'il pouvait la voir quelques instants.

-Bien entendu. répondit-elle gentiment.

À vrai dire, elle tentait tant bien que mal de contenir la joie qui l'envahissait à cet instant. Elle adorait passer ne serait-ce que quelques instants auprès d'Arthur, et même si ces moments étaient des plus rares, elle ne pouvait s'empêcher de s'en sentir réjouit. Même si toute l'assemblée était occupée, il n'aurait suffis que d'un instant pour que quelqu'un remarque qu'ils étaient en conversation.

-On ferait peut-être mieux de sortir d'ici par contre. Il serait mal vu qu'on vous voit en ma compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Dim 11 Déc - 17:29

Guenièvre venait d’accepter de parler avec lui, ce qui le rendait fou de joie, mais il ne le montrait pas. Il garder tout cela à l’intérieure de lui, il ne voulait pas dévoiler trop vite ses sentiments à la jeune femme. Ceci n’était pas une question de fierté, au contraire, mais Arthur ne voulait pas précipité les choses, et il n’était pas du genre à dévoiler ce qu’il ressentait au vu et su de tout le monde. Ils prirent donc la décision d’aller dans un endroit plus calme et à l’abri des regards pour n’éveiller aucun soupçon, ni aucune rumeurs. Cela pourrait nuire à l’image du Prince, et donc nuire au royaume de Camelot.

Pendant le cours temps de la grande salle vers un coin d’un couloir, où il y avait peu de passage, Arthur ne pouvait s’empêcher de regarder Guenièvre, il l’a dévoré des yeux. Il ne savait pourquoi, ce soir, il l’a trouvé encore plus belle que n’importe quel autre jour, alors qu’elle avait toujours les mêmes habits, et la même coiffure. Ce devait être l’ambiance fête ou le fait qu’il soit seul avec elle.

Tout ce bousculé dans la tête du jeune Prince, il ne savait que dire à Guenièvre. Il ne savait d’ailleurs pas pourquoi il avait décidé de lui parler. C’était comme une sorte de pulsion, il savait qu’il devait le faire, et avait donc eu le courage de lui demander un instant de son temps pour discuter. Mais devant elle, seul face à face, il ne savait plus quoi dire. Il ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit. Il était intimidé par la jeune femme. Il avait peur de la réaction de celle-ci si il lui avoué ses sentiments. Il ne voulait pas la perdre, Guenièvre était tout pour Arthur. Il ne put s’empêcher de sourire à cette pensée. C’est alors qu’il vit que la jeune femme l’observait d’un air interrogateur. Il fallait qu’il engage la conversation.

« -Guenièvre, je voulais m’entretenir avec toi pour une raison… hum… disons une raison personnelle. Je ne sais pas très bien comment formuler mes phrases, ni comment dire ce que je pense. »

Il attendit que la jeune femme lui réponde, dans l’espoir de pouvoir lui révéler plus facilement ce qu’il ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Lun 12 Déc - 18:11

C'était avec joie que Gwen avait suivit le jeune prince à l'extérieure de la grande salle de réception. Certes, il était complètement improbable qu'il souhaite s'entretenir avec elle, et pourtant, c'était vrai. Néanmoins, ils se devaient de sortir de là. S'il fallait qu'un invité ou pire encore, le roi, les voit en compagnie l'un de l'autre, les rumeurs et les soupesons commenceraient à circuler un peu partout dans le royaume, ce qui était chose à éviter. Pendant leur passage dans le couloir désert, Guenièvre tenta de calmer les battements effrénés de son coeur. Si Arthur voulait lui parler, ce ne pouvait être que pour une affaire du royaume et rien d'autre. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'espérer que ce soit plus.

Finalement, ils arrivèrent finalement dans de couloir le moins fréquenter du château, s'arrêtant en-face du Prince, Gwen tenta de relever les yeux vers celui-ci en essayant de s'empêcher de rougir. Et pourtant, elle savait que lorsqu'elle croiserait ses magnifiques yeux bleus, elle ne saurait plus quoi dire ni faire. Au moins, ce n'était pas à elle de lancer le sujet de conversation. Elle en ignorait même encore le sujet. Elle attendit donc simplement que le jeune homme ouvre la bouche, ce qu'il fit. Néanmoins, rien n'en sortie sur le coup, un peu comme s'il était mal à l'aise. Le Prince mal à l'aise ?? Les chances étaient plutôt minces !! Guenièvre esquissa alors un sourire rassurant afin de l'inciter à débuter. À son tour, Arthur sourit, mais ce sourire semblait être pour lui-même, comme s'il avait pensé à quelque chose d'amusant. Guenièvre ne pue alors qu'afficher un regard intriguée. Elle se demandait vraiment de plus en plus quel allait être le sujet de la conversation.

Au bout d'un petit moment, Arthur finit par parler, lui avouant qu'il souhaitait s'entretenir avec elle pour une raison personnelle. Néanmoins, il lui dit ignorer comment formuler ses phrases afin de s'exprimer correctement. Encore une fois, Gwen se retrouvait ignorante du sujet de la discussion. Elle savait par contre que le Prince semblait mal à l'aise, ce qui la surprit énormément. Généralement, il était en pleine possession de ses moyens. Il avait toujours eu une grande confiance en lui. C'était d'ailleurs l'une des nombreuses choses qui lui plaisaient chez lui. D'un geste tendre, elle posa sa main contre son bras avant de prendre la parole à son tour.

-Quelque chose ne va pas Sire ?? Je peux vous être utile en quelque chose ??

Elle marqua une pause, esquissant un nouveau sourire.

-Vous savez très bien que vous pouvez tout me dire.

Elle avait beau sembler être presque en pleine possession de ses moyens, elle entendait les battements de son coeur jusque dans son crâne, la rendant encore plus nerveuse qu'elle ne l'était déjà. D'ailleurs, sa main qui était toujours posée contre le bras du jeune prince devait légèrement trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Mer 28 Déc - 18:22

Les mots n’arrivaient vraiment pas à sortir de sa bouche, tout était coincé au niveau de sa gorge, aucune son n’étaient émis. Il senti alors la main de Guenièvre sur son bras, une main si douce, c’était un geste qui retient l’attention d’Arthur.

-Vous savez très bien que vous pouvez tout me dire.

Quand Guenièvre prononça cette phrase, sa main trembla légèrement. Le prince remarqua ce détail tout de suite. Guenièvre était donc nerveuse, avait-elle peur qu’Arthur ne la réprimande pour une quelconque raison, ou savait-elle qu’il aller lui faire un aveu étonnant ? Il ne savait malheureusement pas la réponse, mais par ce geste, il savait que la jeune femme ne le repousserait pas s’il dévoilait ses sentiments. Il prit donc une forte respiration, regarda Guenièvre droit dans les yeux, et parla, en essayant de ne pas avoir la voix qui tremble.

-Je ne sais pas par où commencer. Je sais que notre relation est un peu confuse, moi-même je ne sais pas trop comment nous qualifier. Tu es une servante, au service de Morgane, et moi, le Prince Héritier, et je sais que ce que je vais dire ne vas pas arranger la situation, surtout que personne ne doit savoir ce que je ressens pour toi. Je veux dire par là que j’éprouve envers toi plus que de l’amitié. Mes sentiments sont eux même un peu confus, l’amitié est importante, mais ce que j’éprouve est plus fort. A chaque fois que je te vois, que je suis près de toi, comme en ce moment, je… j’ai le cœur qui s’emballe, j’essaye de ne pas le montrer. Mais cela me ronge de l’intérieur de ne pas pouvoir te dire ce que j’ai sur le cœur pendant ces instants, de ne pas pouvoir de serrer dans mes bras.

Il s’interrompit un instant, le temps qu’un serviteur avec un plateau remplit de mets passe. Il observa Guenièvre un instant, puis reprit.

-En fait, je pense à toi chaque instant. Mais je sais que je ne peux pas dévoiler mes sentiments en public, rien que de te parler en cet instants pourrait avoir de grave conséquence si on nous entendait. Mais je ne pouvais plus me terrer dans ce silence, même Merlin a bien vu que je n’étais plus le même depuis quelque temps. Il pense que je suis malade, et depuis il me traite comme un enfant. Passons sur ce point, ce que je voulais dire c’est que je t’aime Gwen, j’aime ta gentillesse, ta douceur, ta joie de vivre, ta loyauté et ta beauté. Je voulais que tu le sache, pour qu’il n’y ait plus de secret entre nous.

Il n’avait pas quitté Guenièvre des yeux pendant tout le temps qu’il parlait, il avait essayé de ne pas trop trembler mais il avait bien sentit que sa voix l’avait trahi au moment de lui dire « Je t’aime ». *Maintenant, c’était la partie la plus pénible*pensa-t-il. Il attendit la réaction de Guenièvre.






[désolé d'avoir tardé dans ma réponse, j'étais en pleine révision pour mes partiels]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Ven 30 Déc - 5:54

Ce moment de silence, peu importe le temps qu'il avait pu duré, avait été l'un des plus désagréable que la jeune femme aie conue jusqu'à présent. Elle se demandait de plus en plus si ce petit entretien était positif ou non. Avait-elle donc fait une faute suffisamment grave pour qu'Arthur souhaite la protéger d'Uther en lui annonçant lui-même ?? Après tout, Gwen se devait de respecter son roi, cela va de soi, mais elle savait parfaitement à quel point il pouvait être dure à l'occasion. Son propre père en avait lui même été victime... Afin d'inciter le jeune prince à parler, elle avait doucement posée sa main contre son bras, ne pouvait tout de même pas empêcher cette main de trembler. Prenant une grande respiration, Arthur finit par débuter l'annonce qui risquait de surprendre la jeune servante à tout jamais.

-Je ne sais pas par où commencer. Je sais que notre relation est un peu confuse, moi-même je ne sais pas trop comment nous qualifier. Tu es une servante, au service de Morgane, et moi, le Prince Héritier, et je sais que ce que je vais dire ne vas pas arranger la situation, surtout que personne ne doit savoir ce que je ressens pour toi. Je veux dire par là que j’éprouve envers toi plus que de l’amitié. Mes sentiments sont eux même un peu confus, l’amitié est importante, mais ce que j’éprouve est plus fort. A chaque fois que je te vois, que je suis près de toi, comme en ce moment, je… j’ai le cœur qui s’emballe, j’essaye de ne pas le montrer. Mais cela me ronge de l’intérieur de ne pas pouvoir te dire ce que j’ai sur le cœur pendant ces instants, de ne pas pouvoir te serrer dans mes bras.

Il interrompu l'espace d'un moment puisque qu'un serviteur était en train de traverser le couloir dans lequel ils se trouvaient. Mais ce serviteur, Guenièvre ne se rendit même pas compte de sa présence. Elle était beaucoup trop étonnée pour cela. Venait-il vraiment de lui dire qu'il l'appréciait plus que comme une bonne servante ?? Plus que comme une bonne amie ?? Parce qu'une telle idée serait jugée comme impossible à Camelot. Arthur était le Prince Héritier de Camelot, le futur Roi. Mais elle, qu'était-elle ?? Elle n'était rien. Une modeste servante, fille d'un défunt forgeron. Jamais on ne les laisserait être heureux tous les deux. Et pourtant, il n'y avait rien que la jeune servante ne souhaite davantage que cela. Toujours figée sur place, elle laissa le jeune homme poursuivre son discourt qui faisait battre son coeur de plus en plus rapidement au fil des secondes.

-En fait, je pense à toi chaque instant. Mais je sais que je ne peux pas dévoiler mes sentiments en public, rien que de te parler en cet instants pourrait avoir de grave conséquence si on nous entendait. Mais je ne pouvais plus me terrer dans ce silence, même Merlin a bien vu que je n’étais plus le même depuis quelque temps. Il pense que je suis malade, et depuis il me traite comme un enfant. Passons sur ce point, ce que je voulais dire c’est que je t’aime Gwen, j’aime ta gentillesse, ta douceur, ta joie de vivre, ta loyauté et ta beauté. Je voulais que tu le sache, pour qu’il n’y ait plus de secret entre nous.

Son souffle se coupa l'espace de quelques secondes. Pendant toute sa confession, le jeune Prince n'avait pas quitté son regard du sien. La jeune fille par contre avait bien du mal à ne pas détourner les yeux sans rougir. Elle ne pouvait pas être plus heureuse qu'en cet instant. Il venait de lui dire tout ce qu'elle souhaitait entendre. Mais le fait de se dire que tout ça était impossible lui brisait le coeur bien plus qu'elle n'aurait pue l'exprimer. Réussissant finalement à retrouver l'usage de la parole, elle esquissa un léger sourire.

-Je ne sais que dire...

Nerveusement, elle mordilla légèrement sa lèvre inférieure avant de reprendre.

-Ça serait mentir de vous dire que je ne ressens pas exactement la même chose. Vous êtes l'homme le plus extraordinaire que je n'ai jamais rencontrée, Arthur. Vous êtes courageux, à l'écoute de votre peuple, vous prenez le temps de les écouter... Vous ferez un très grand Roi un jour, ça ne fait aucun doute, et je serais réellement honorée d'être votre Reine. Mais...

Son sourire s'agrandit légèrement. Jetant un coup d'oeil dans les alentours, elle s'assura qu'on ne les espionnait pas avant de reporter son attention sur celui qu'elle aimait. Instinctivement, elle porta une main à sa joue qu'elle caressa tendrement.

-Mais nous savons tout les deux que c'est impossible. Vous êtes le Prince, et je ne suis absolument rien. Vous méritez une femme cultivée et qui saura vous épauler lorsque vous montrez sur le trône.

Gwen prit une grande respiration afin d'empêcher sa peine de sortir de son coeur.

-Sachez que je vous aime plus que tout Arthur. Mais personne ne saurait accepter ça. Ni votre père, ni les royaumes voisins. Personne mis à part vous et moi.

De nouveau, elle mordilla légèrement sa lèvre inférieure. À cet instant, elle avait complètement oubliée la fête qui se tenait à côté. Elle se contentait de regarder tendrement Arthur, sa main toujours posée contre son visage. Elle se rendait compte que la vérité pouvait faire bien mal parfois.

[Aucun problème, avec les fêtes, je crois que nous étions tous assez occupés. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Sam 7 Jan - 23:04

-Ça serait mentir de vous dire que je ne ressens pas exactement la même chose. Vous êtes l'homme le plus extraordinaire que je n'ai jamais rencontrée, Arthur. Vous êtes courageux, à l'écoute de votre peuple, vous prenez le temps de les écouter... Vous ferez un très grand Roi un jour, ça ne fait aucun doute, et je serais réellement honorée d'être votre Reine. Mais...

Cette hésitation, ce « mais » qui traine, Arthur n’aimait pas du tout ce dernier mot. Il était heureux car Guenièvre venait de lui offrir le plus beau présent qu’il n’aurait jamais cru avoir, son amour. Elle était ici avec lui, les yeux dans les yeux, la terre aurait bien pu s’effondrait sous leurs pieds, Arthur s’en fichai, ce qu’il voulait c’était resté à jamais avec Guenièvre. Mais ce mot, ce petit mot insignifiant l’avait ramené à la réalité.
Guenièvre avait posé sa main sur la joue d’Arthur. Elle était si douce, et le jeune homme se délectait de cette caresse. Les yeux de la jeune femme pétillaient, elle était heureuse et Arthur le savait, le voyait. Rien n’aurait pu interrompre ce moment, c’était un de ces instants magiques qui restent à jamais graver dans votre mémoire, et où le temps semble n’avoir aucune emprise. Mais Arthur savait très bien que ce n’était qu’un instant illusoire. Qu’il ne pouvait être ensemble, leurs conditions ne le leur permettaient pas. Et comme si Guenièvre lisait dans ses pensées, elle affirma cette évidence à haute voix.

-Mais nous savons tous les deux que c'est impossible. Vous êtes le Prince, et je ne suis absolument rien. Vous méritez une femme cultivée et qui saura vous épauler lorsque vous montrez sur le trône.

L’évidence était là, bien réelle. Personne n’accepterait que le Prince Héritier du trône prenne pour Reine une simple servante, personne à commencer par son père. S’il les voyait à cet instant ou s’il apprenait les sentiments que les jeunes gens avaient l’un envers l’autre, Arthur n’osait même pas imaginer ce qu’il ferait.

-Sachez que je vous aime plus que tout Arthur. Mais personne ne saurait accepter ça. Ni votre père, ni les royaumes voisins. Personne mis à part vous et moi.

Guenièvre avait tout à fait raison, mis à part eux, personne ne voudrait de cette relation. Ils étaient seuls, et cette vérité terrifié Arthur, mais elle lui faisait aussi atrocement mal. Car cela voulait dire que jamais ils ne pourraient vivre leur amour sans se cacher, et Arthur ne pouvait imposer à Gwen une vie basé sur des secrets et des mensonges. Guenièvre le regardait tendrement, malgré cette horrible vérité. Arthur ne savait pas du tout où cela les mènerait mais pour toute réponse aux paroles de la jeune femme, il lui déposa sur ses lèvres un long baiser. Il essaya de graver dans sa mémoire cet instant, car il savait que cela ne se reproduirait certainement pas.

-Nous devrions retourner dans la Grande Salle, notre absence a dû être remarquée. Mais sache une chose, je t’aimerai toujours Guenièvre, et un jour, tout le monde le saura, et on nous pourrons vivre cet amour. Je t’en fais la promesse.

Sur ces dernières paroles, ils entrèrent séparément dans la Grande Salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   Mer 22 Fév - 5:30

Ce moment aurait dû être le plus merveilleux de la vie de la jeune femme. Après tout, qui est celle qui ne se réjouit pas que l'homme qu'elle aime profondément l'aime en retour ?? Pourtant, c'était plutôt une profonde douleur qui l'envahissait. Lorsqu'on aime quelqu'un mais que cette personne ne nous aime pas en retour, nous pouvons au moins nous dire que cet amour est irréalisable. L'être aimé en aime une autre ou ne ressent tout simplement pas la même chose. Pour Guenièvre, c'était différent. Elle venait d'apprendre que son Prince, celui qu'elle aimait plus que tout au monde, ressentait exactement la même chose à son égard. Certes, cette instant était tout à fait magique à ses yeux, mais il était également extrêmement douloureux. Elle pouvait alors se dire que si son rang avait été différent, leur amour aurait pu être possible. Mais hélas, elle ne demeurait qu'une servante amoureuse d'un homme qui méritait bien mieux que tout ça. Elle avait peine à imaginer ce qu'en pensant Uther s'il venait à l'apprendre. Mieux valait ne pas y songer.

La jeune femme s'était montrée franche, démontrant également qu'elle ne se faisait pas d'illusion. Sans trop pouvoir s'empêcher d'exprimer sa tendresse à l'égard de son Prince, elle expliqua que vu leurs rangs, il était absolument impossible qu'ils soient heureux ensemble, chose qu'Arthur devait déjà bel et bien savoir. Puis, elle ne dit plus mot, se contentant de le regarder avec une infinie tendresse. Le jeune homme n'avait toujours pas dit mot, et pour toute réponse, il posa ses lèvres sur les siennes, l'embrassant longuement. Gwen profita pleinement de cet instant. Elle se doutait que ce genre de chose ne risquait plus vraiment de se produire, chacun des deux jeunes gens étant pleinement conscients qu'ils ne pouvaient vivre leur amour au grand jour. Et pourtant, Arthur lui dit alors les paroles les plus rassurantes qu'elle n'ait jamais entendue.

-Nous devrions retourner dans la Grande Salle, notre absence a dû être remarquée. Mais sache une chose, je t’aimerai toujours Guenièvre, et un jour, tout le monde le saura, et nous pourrons vivre cet amour. Je t’en fais la promesse.

Gwen ne dit mot pour lui répondre, se contentant d'esquisser un sourire attendrie. Bien sûr, elle espérait vraiment qu'il disait la vérité, mais rien n'était moins sûr. Absolument tout pouvait les séparer à n'importe quel moment, d'autant plus que le Roi espérait très probablement marier son fils dans le but de créer une alliance. La jeune servante se doutait que le jour venu, elle aurait bien du mal à l'accepter. En attendant, elle pouvait toujours espérer. Se séparant, ils entrèrent subtilement dans la grande salle du château. Guenièvre se dirigea naturellement vers Morganne qu'elle avait délaissée depuis tout à l'heure.

[Vraiment désolé du retard !! :O Je ne me souvenais plus que tu mavais répondue. Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Encore une millième réception ordinaire ?? [Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin RPG :: Archives RPG-